Biographie

L’acteur, réalisateur et humoriste, Michel Boujenah, est né à Tunis le 3 novembre 1952. A l’âge de 11 ans, il s’installe avec sa famille à La Croix d’Arcueil à Bagneux, dans la banlieue sud de Paris. A 15 ans, il devient élève à l’Ecole Alsacienne et commence à faire du théâtre en amateur. Après son baccalauréat, il passe le concours de l’Ecole Supérieure d’Art dramatique du Théâtre National de Strasbourg, mais est recalé en raison de son accent tunisien.En 1972, il fonde la compagnie théâtrale La Grande cuillère , avec Paul Allio et Corinne Atlas. Il interprète alors ses propres textes dans des cafés-théâtres et joue pour les enfants. En 1980, il entame sa carrière d’humoriste avec un premier spectacle, Albert , ayant pour thème la vie des juifs tunisiens immigrés en France. La série de portraits de juifs franco-tunisiens qu'il compose pour son troisième spectacle, Les Magnifiques, rencontre le succès. Ses one-man-shows suivants (L’Ange gardien , Elle et moi , Le Petit génie …) remportent également un vif succès.Michel Boujenah débute sa carrière au cinéma en 1979 dans Mais qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu pour avoir une femme qui boit dans les cafés avec les hommes ? de Jan Saint-Hamon. En 1985, le public le découvre dans Trois hommes et un couffin de Coline Serreau, une comédie pour laquelle il reçoit le César du meilleur acteur dans un second rôle . En 1991, il se fait remarquer pour sa prestation dans La Totale de Claude Zidi. En 1992, il est sélectionné pour le César du meilleur acteur pour son interprétation dans Le Nombril du monde d’Ariel Zetoun. En 2003, il écrit et réalise son premier film Père et fils , et obtient une nomination pour le César de la meilleure première œuvre de fiction. Il renouvelle son expérience de réalisateur en signant, en 2007, un deuxième film, Trois Amis .En 2007, il succède à Jean-Claude Brialy au poste de directeur artistique du Festival de Ramatuelle. En 2012, il est à l’affiche de l’adaptation théâtrale du film de Woody Allen, Whatever works , mis en scène par Daniel Benoin. En 2013, il reprend avec Charles Berling la pièce Inconnu à cette adresse de Kressmann Taylor, dans une mise en scène de Delphine de Malherbe, au Théâtre Antoine, puis part en tournée avec son spectacle Ma vie , une autobiographie imaginaire.

Filmographie sélective (acteur) :

  • Trois hommes et un couffin , de Coline Serreau (1985).
  • Lévy et Goliath , de Gérard Oury (1987).
  • La Totale , de Claude Zidi (1991).
  • Le Nombril du monde , d’Ariel Zetoun (1993).
  • Les Misérables , de Claude Lelouch (1995).
  • Don Juan , de Jacques Weber (1997).
  • 18 ans après , de Coline Serreau (2003).

Filmographie (réalisateur) :

  • Père et fils (2003).
  • Trois Amis (2007).

One-man-show (sélection) :

  • Albert (1980).
  • Les Magnifiques (1984).
  • L’Ange gardien (1987).
  • Elle et moi (1991).
  • Le Petit génie (1994).
  • Mon monde à moi (1999).
  • Enfin libre ! (2008).
  • Ma vie (2013).

Bibliographie :

  • Le Livre des magnifiques , Eclat, 1985.
  • Du rire et des larmes , Plon, 1993.
  • Les Oreilles dans les étoiles , avec la collaboration de Jacques Lanzmann et Daniel Kunth, Ramsay, 1995.
  • Le Petit génie , Ramsay, 1996.

Distinction :

  • César du meilleur acteur dans un second rôle, pour Trois hommes et un couffin (1986).
  • Commandeur de l'Ordre National de la Légion d'Honneur (2012).
  • Médaille d'honneur de la SACD (2012).

En savoir plus :

Son site Internet

Biographie de la Documentation de Radio France, 06 juin 2014

actualités sur Michel Boujenah