Biographie

Michel Layaz , né le 15 août 1963 à Fribourg, est un écrivain et enseignant vaudois.

Après une licence de lettres à Lausanne en 1989, il se consacre à l'enseignement et à l’art contemporain en dirigeant la galerie Aparté. C’est un voyage de 6 mois autour du bassin méditerranéen qui le pousse à écrire son premier roman Quartier Terre , publié en 1993 aux éditions de l’Age d’Homme. En 1994, il séjourne trois mois dans le sud de la France, près de Carpentras , un séjour qui lui inspire Le Café du professeur . En résidence à l’Institut suisse de Rome en 1996-1997, il écrit Ci-gisent (édité en 1998), lauréat du Prix Édouard Rod. En 2001, il fait partie (avec treize autres écrivains) des auteurs invités à représenter la Suisse dans le cadre des Belles Etrangères , manifestation organisée par le Ministère français de la culture.Les Larmes de ma mère publié chez Zoé en janvier 2003 obtient le Prix Dentan ainsi que le Prix des auditeurs 2004 de la Radio Suisse Romande et marque une reconnaissance de Michel Layaz tant en France qu’en Suisse. C’est ainsi qu’il sera à nouveau sollicité - avec Noëlle Revaz et Agota Kristof - pour représenter la Suisse au Salon du Livre de Paris 2006 où la Francophonie était à l’honneur.

Chacun se dépêtre dans ses obsessions. Pour moi, il y a d’abord la tension entre le dit et le tu, entre la parole salvatrice et la parole destructrice. Le thème premier de mes livres, c’est le langage. Il y a ensuite la déviance, la cruauté, l’initiation.

Comme l’écrit Guy Ducrey dans une postface à l’un de ses livres, on retrouve dans les textes de Michel Layaz des blessures d’adolescence, mal cicatrisées, jamais oubliées ; des révoltes latentes, promises à de soudaines explosions ; une violence qui se trame au fond secret des relations les plus aimantes – en particulier filiales ; de fragiles rédemptions amoureuses, dont la rareté fait le prix. Surtout on trouve la langue, jaillissante, volcanique et rythmée qui donne à toutes ces expériences leur vigueur et, par-delà, leur confère leur sens le plus profond.

Site de Michel Layaz

Bibliographie

  • Deux soeurs , éd. Zoé, 2011
  • Cher Boniface , éd. Zoé, 2009
  • Il est bon que personne ne nous voie , éd. Zoé, 2006
  • La Joyeuse complainte de l’idiot , éd. Zoé, 2004
  • Le Nom des pères , nouvelles, éd. MiniZoé, 2004
  • Les Larmes de ma mère , éd. Zoé, 2003
  • Les Légataires , roman, éd. Zoé, 2001
  • Ci-gisent , éd. L’Age d’Homme, 1998
  • Le Café du professeur , éd. L'Age d'Homme, 1995
  • Quartier Terre , éd. L'Age d'Homme, 1993

Biobibliographie des services de Documentation de Radio-France, octobre 2013