Biographie

Né en 1949 à Leforest, dans le Pas-de-Calais, d'une mère couturière et d'un père professeur d'électricité, Michel Quint est ancré dans sa région. Il y obtient une licence de lettres classiques (1970) et une maîtrise d'études théâtrales (1971). Il conjugue ainsi deux passions : la littérature et le théâtre. En 1984, il publie son premier roman noir Testament inavouable (Fleuve noir). Billard à l'étage recevra le Grand Prix de la littérature policière. Avec son goût pour "regarder par les trous de serrure de la vie et d'inventer ce qui échappe"(Magazine littéraire, 2006), il publie Effroyables jardins (2000), véritable succès (Prix Cinéroman et prix de la SGDL) de soixante quatre pages traduites, aujourd'hui, en 22 langues. Le réalisateur Jean Becker l'adaptera librement au cinéma en 2003, mettant en scène Jacques Villeret et André Dussolier.

C'est à la fin des années soixante qu'il expérimente les métiers du théâtre cotoyant Gildas Bourdet, Jean-Louis Hourdin ou Pierre Vial dont il devient l'assistant à la mise en scène. Cette seconde passion - il fréquente assidument le Festival d'Avignon depuis son origine - il la transmettra en lycée puis à l'université de Roubaix devenant professeur de théâtre et Président de l'école du Théâtre du Nord. Ayant renoncé à une carrière théâtrale, il écrit pour la collection "Théâtre ouvert" puis pour "Rue du Temple" et enfin, des dramatiques pour France Culture qui diffuse ses feuilletons comme Les Ethiopiques ou Le loup pendu qui recevra le Prix radio 1998 de la Société des auteurs.

Bibliographie sélective

  • En dépit des étoiles : les disparus de la Deûle (Editions Héloïse d'Ormesson, 2013)
  • Le comédien malgré lui (Flammarion, 2012)
  • Ma révérence (Editions La Fontaine, 2011)
  • Close-up (Editions La branche, 2011)
  • La folie Verdier (Editions du Moteur, 2011)
  • Avec des mains cruelles (Editions J. Losfeld, 2010)
  • Max (Editions Pocket, 2010)

Biographie de la Documentation de Radio France, 25/02/2013

actualités sur Michel Quint