Biographie

Michel Warschawski (Mikado) (né en 1949 à Strasbourg) est un journaliste et un militant pacifiste israélien, co-fondateur et président du Centre d'information alternative de Jérusalem. Anti-sioniste, il souhaite le remplacement d'Israël comme État juif par un État binational .

Fils du grand-rabbin du Bas-Rhin Max Warschawski, Michel Warschawski passe ses premières années à Strasbourg. Il décide à 16 ans de partir pour Jérusalem où il entreprend des études talmudiques. En 1967, il adhère à l’Organisation socialiste israélienne, plus connue sous le nom de Matzpen, le nom de son journal mensuel. Il crée en 1984, pour Matzpen, le Centre d'information alternative (AIC), qui rassemble plusieurs mouvements pacifistes israéliens et organisations palestiniennes. En 1989, il est condamné à vingt mois de prison ferme pour « prestations de services à organisations illégales », pour avoir imprimé des tracts relatifs à l'organisation palestinienne Front populaire de libération de la Palestine de Georges Habache, organisation placée sur la liste officielle des organisations terroristes du Canada, des États-Unis d'Amérique et de l'Union européenne. Depuis lors, il continue son activité au sein de l'AIC. Il donne, entre 2003 et 2005, une série de conférences sur le conflit israélo-palestinien dans une vingtaine de grandes villes françaises et leurs banlieues (centres associatifs, écoles) avec Dominique Vidal du Monde diplomatique et Leïla Shahid, déléguée générale de la Palestine auprès de l'Union européenne. La présence de ces intervenants au sein d'établissements publics crée une polémique, notamment à travers des tribunes dans Le Figaro ou France-Israël et les réunions sont interdites dans les établissements scolaires.

Entre septembre 2008 et avril 2010, il est chroniqueur dans le journal satirique Siné Hebdo.

Il est membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine dont les travaux ont commencé le 4 mars 2009.

Il est marié à l'avocate israélienne Leah Tsemel, spécialiste de la défense des prisonniers palestiniens, avec laquelle il a deux enfants. Il a par ailleurs un autre enfant d'un précédent mariage.

Michel Warschawski à qui l'on demande s'il est attaché à l'État d'Israël, déclare, en 2005, qu'« il aime Israël comme on aime l'enfant d'un viol. On ne peut en vouloir à l'enfant des circonstances de sa conception . »

Bibliographie

  • Israël-Palestine : Le défi binational , Textuel, 2001
  • Sur la frontière , Stock, 2002
  • À contre chœur - Les voix dissidentes en Israël (avec Michèle Sibony), Textuel, 2003
  • À tombeau ouvert — La crise de la société israélienne , La Fabrique, 2003
  • Les banlieues, le Proche-Orient et nous (avec Leila Shahid et Dominique Vidal), L'Atelier, 2006
  • La révolution sioniste est morte - Voix israéliennes contre l'occupation, 1967-2007 (collectif), La Fabrique, 2007
  • La guerre des 33 jours - La guerre d'Israël contre le Hezbollah au Liban et ses conséquences (avec Gilbert Achcar), Textuel, 2007
  • Programmer le désastre — La politique israélienne à l'œuvre , La Fabrique, 2008
  • Destins croisés — Israéliens-Palestiniens, l'histoire en partage , Riveneuve, 2009
  • Au pied du mur , Éditions Syllepse, 2011
  • Un autre Israël est possible , avec Dominique Vidal, Les Editions de l'Atelier, 2012, 176p.

(source : wikipédia)

actualités sur Michel Warschawski