Biographie

Monique Andrée Serf, dite Barbara, est née le 9 juin 1930 rue Brochant, dans le 17è arrondissement de Paris. Son père Jacques est un juif alsacien et sa mère, Esther Brodsky est d'origine russe. Pendant l'occupation nazie, la famille est donc contrainte à de nombreux déménagements pour échapper à la traque des juifs mise en place par le gouvernement de Vichy. A la fin de la guerre, la famille s'installe au Vésinet. Durant son enfance, Monique aurait subi des gestes incestueux de la part de son père, qu'elle n'évoquera pudiquement que dans ses mémoires (Il était un piano noir... Mémoires interrompus , paru quelques moi après sa mort en 1998 aux éditions Fayard). Peu portée sur les études, elle souhaite devenir pianiste et chanteuse et s'inscrit donc à des cours de chant, puis intègre le Conservatoire de Paris en 1946. Préférant la chanson populaire au répertoire classique, elle arrête les cours. En 1948, elle devient choriste dans une opérette au Théatre Mogador. C'est à cette période que son père quitte définitivement le domicile conjugal et que la famille doit se séparer du piano, n'ayant plus les moyens financiers de louer l'instrument. Cette séparation est un véritable déchirement pour la pianiste. Elle quitte Paris pour la Belgique en 1950 afin de concrétiser son rêve de devenir "pianiste chantante". Au hasard d'une rencontre à Charleroi, elle rejoint une communauté d'artistes et commence à chanter dans des cabarets sous le nom de Barbara Brodi. Lors de cette période elle se crée des contacts (dont le jeune avocat Claude Sluys qui deviendra son mari en 1953) qui lui permettront de lancer sa carrière, sous le nom de Barbara. En 1955, le couple se sépare et Barbara retourne à paris où elle se produit dans des petits cabarets, tels que La rose rouge, Chez moineau et L'Ecluse. En 1958, sa notoriété grandissante lui permet d'être remarquée et engagée par Pathé Marconi et d'enregistrer son premier 45 tours, puis son premier 33 tours au printemps 1959. Le 21 décembre 1959, elle apprend le décès de son père à Nantes et, au lendemain de l'enterrement, elle débute l'écriture de ce qui deviendra une de ses plus grandes chansons, Nantes , qui ne sera achevée qu'en 1963. A partir de 1961, elle tourne dans beaucoup de salles parisiennes et sa carrière se poursuit avec succès. En novembre 1967, alors qu'elle est en trournée en Italie, elle apprend la mort de sa mère. Bien qu'ayant annoncé en février 1969, après un concert à l'Olympia, qu'elle arrêtait la chanson, sa carrière musicale reste active dans les années 70 et 80. Elle continue de se produire sur scène et à la télévision. Elle se consacre également au cinéma et tourne dans quelques films. En 1988, François Mitterrand la décore de la Légion d'honneur. En 1996, après 16 années loin des studios, elle enregistre 12 nouvelles chansons pour l'album intitulé, Il me revient . Malade, elle se consacre également à la rédaction de ses mémoires, mais une infection respiratoire l'emporte le 24 novembre 1997. Elle décède à l'hôpital américain de Neuilly à l'âge de 67 ans, et est enterrée, en présence d'une foule nombreuse, au cimetière de Bagneux.

Discographie séléctive (studio) :

  • 1959: Barbara à l'Ecluse

  • 1960: Barbara chante Brassens

  • 1961: Barbara chante Jacques Brel

  • 1964: Dis quand reviendras-tu? (33 tours qui contient le titre Nantes )

  • 1964: Le mal de vivre (qui contient la chanson Göttingen )

  • 1967: Ma plus belle histoire d'amour

  • 1970: L'Aigle noir

  • 1972: Amours incestueuses

  • 1981: Seule

  • 1996: Il me revient

__

Filmographie séléctive :

  • 1972: Franz (avec jacques Brel)

  • 1973: L'Oiseau rare (film à sketchs, réalisé par Jean-Claude Brialy)

Biographie de la Documentation de Radio France, novembre 2012

actualités sur Monique Serf