Biographie

Intellectuelle et militante marocaine Nabila Mounib est née en 1960 à Casablanca . Après un doctorat d’endocrinologie obtenu à l’université de Montpellier, elle retourne enseigner au Maroc. Mère de trois enfants, elle est aujourd’hui professeur de biologie et d’endocrinologie à l’Université Hassan II et secrétaire générale du Syndicat national de l’enseignement supérieur (SNESup). Mais depuis le 16 janvier 2012, elle est surtout connue pour être devenue la première femme marocaine à la tête d’un parti politique . Militante depuis ses années étudiantes, elle intègre l’Organisation de la défense des Libertés d'Information et d'Expression (OLIE) puis l’Organisation de l’Action Démocratique Populaire (OADP), et rejoint à sa création, en 2005, le Parti Socialiste Unifié , un parti politique laïque et socialiste, héritier des mouvements marxistes-léninistes. Le mandat de Mohamed Moujahid arrivant à terme, et Mohamed Sassi ayant choisi de ne pas présenter sa candidature, c’est Nabila Mounib qui a été élue secrétaire générale du PSU lors de son 4ème congrès national pour un mandat de trois ans renouvelable une fois.

Résolument optimiste, elle s’est donnée comme mission d’unir la gauche , et de relancer la construction d’un front de gauche, dans un paysage politique marqué par « la récession économique et culturelle, par le nivellement de la société par l’islam et par la nature tentaculaire de l’Etat ».

En jeans et baskets ou en version glam à la une des magazines féminins, elle s'impose logiquement comme l'égérie de cette « nouvelle gauche » marocaine. Celle qui dit non.

Photo © Moroccanboy

Biographie des services de Documentation de Radio-France, Mars 2014