Biographie

Nicolas Philibert est un réalisateur de films documentaires né le 10 janvier 1951 à Nancy. Fils d’un professeur de philosophie féru de cinéma, il fait ses premiers pas dans le métier en devenant stagiaire de René Allio sur Les Camisards , l’été de ses 19 ans. Il obtient une licence de philosophie en 1971 à Grenoble. Ne souhaitant pas enseigner, il se fait embaucher comme assistant réalisateur auprès de cinéastes tels que René Allio, Alain Tanner, Claude Goretta ou Joris Ivens.A 27 ans, il coréalise avec Gérard Mordillat son premier film documentaire La Voix de son maître , au sein duquel douze grands patrons français s’expriment sur l’exercice de leur fonction. De 1985 à 1988, il tourne des documentaires sportifs pour la télévision, qui remportent de nombreux prix dans des festivals spécialisés. Il se lance ensuite dans la réalisation de longs métrages documentaires, qui seront distribués en salles. Il signe ainsi La Ville Louvre , une exploration des coulisses du musée au moment de sa fermeture au public ; Un animal, des animaux , une observation des travaux de rénovation de la Galerie de zoologie du Muséum national d’histoire naturelle ; Le Pays des sourds , une immersion dans une institution pour enfants sourds et La Moindre des choses , une plongée dans la clinique psychiatrique La Borde, près de Blois.En 2002, il réalise Etre et avoir ,__ un long métrage qui s’attache à évoquer la vie quotidienne d’une classe unique dans un petit village du Massif Central. Ce film est un grand succès (près de deux millions de spectateurs) et apporte à Nicolas Philibert la notoriété. Il remporte le prix Louis Delluc et le César du meilleur montage . En 2010, avec Nénette , il pose son regard sur un orang-outan qui réside à la ménagerie du Jardin des Plantes depuis 1972. En 2013, le documentaire La Maison de la radio nous plonge pendant une journée et une nuit au cœur de Radio France.Le style de Nicolas Philibert se caractérise avant tout par l’absence de commentaires et d’interviews et un regard très personnel envers des univers qui lui sont étrangers.

Filmographie sélective :

  • Trilogie pour un seul homme , 1987.
  • La Ville Louvre , 1990.
  • Le Pays des sourds , 1993.
  • Un animal, des animaux , 1995.
  • La Moindre des choses , 1997.
  • Etre et avoir , 2002.
  • Retour en Normandie , 2007.
  • Nénette , 2010.
  • La Maison de la radio , 2013.

Bibliographie :

  • Ces patrons éclairés qui craignent la lumière , avec Gérard Mordillat, Albatros, 1979.
  • Hélène Vernet, 39, rue Chaptal, Levallois-Perret , propos recueillis avec Suzel Galliard, Ramsay, 1981.

En savoir plus :

Biographie de la Documentation de Radio France, 29 mars 2013

actualités sur Nicolas Philibert