Biographie

Dès l’âge de 12 ans, Nourith fréquente les studios d’enregistrement et y chante un répertoire original en anglais, cela la conduit à signer avec RCA, une grande maison de disque de l’époque. De retour en Israël, au lycée, Nourith monte le groupe Rusty Nail, qui signifie "clou rouillé" (le nom d’un cocktail à base de whisky). C’est un groupe de rock pour lequel elle interprète les chansons de ses artistes favoris : Police, Eurythmics, Tina Turner, et surtout Kate Bushe, qui deviendra sa plus grande source d’inspiration dans les années suivantes. Cette chanteuse à la voix aiguë, aux mille timbres et possibilités vocales, fascine la jeune artiste qui tombe amoureuse à jamais des couleurs musicales celtes et des arrangements riches teintés de couleur du monde. Comme toute jeune israélienne, Nourith est appelée par l’armée de Tsahal à l’âge de 18 ans. Repérée par son talent, elle est sélectionnée pour chanter dans la troupe du Nahal, dans le but de soutenir le moral des troupes. C’est à cette période que Nourith est choisie pour tourner dans un long métrage Hamahtzeva de Roni Ninio. Elle y joue le rôle d’une jeune immigrée marocaine au destin tragique, en Israël et dans les années 50. Nourith participe aussi à un court-métrage, cette fois-ci en français, de Bernard Auboui. Dans ce documentaire, elle raconte sa propre histoire, lorsque jeune fille elle a effectué le service militaire en Israël. Le film est projeté dans tous les cinémas de la capitale, en avant première du film Germinal. À 20 ans, Nourith revient seule à Paris pour suivre des études artistiques. Elle s’inscrit au studio d’Alice Dona et ensuite à l’école du Théâtre National de Chaillot, où elle entreprend des études d’art dramatique et apprend à jouer en français. Elle rencontre Jean-Pierre Taieb, guitariste compositeur et arrangeur, avec qui elle écrit ses premières chansons et découvre sa véritable identité artistique. Alors qu’elle chante dans la rue et fait du théâtre, Nourith est appelée par Eric Serra qui lui demande de chanter dans la bande originale du film Le cinquième élément de Luc Besson pour remplacer Noa qui s’est désistée à la dernière minute. En arrivant au studio, Nourith entend les morceaux pour la première fois. Eric lui demande alors d’improviser. Son premier take arrache des larmes au compositeur, qui est si emballé qu’il gardera l’improvisation en son intégralité. Son premier album Kol Yishama sort en mars 1999. Il connaît un fort succès et Nourith appartient maintenant aux chanteuses prometteuses de la scène world. Elle enchaîne plusieurs concerts, participe à des émissions de télévision et collabore avec des artistes de renom. En 2000, Nourith est choisie par Pascal Obispo et Eli Shouraqui pour interpréter le rôle de Séphora, la femme de Moïse, dans la comédie musicale Les Dix Commandements. Sa chanson phare est « Il est celui que je voulais ». En 3 ans, ce spectacle fera plus d’un million d’entrées avec, à la clé, des millions de disques et de DVD vendus en France et à travers le monde. En octobre 2002, sort le deuxième album de Nourith, cette fois-ci essentiellement en français, il contient le single Partir, composé par Nourith et Yael Naim, dans une chambre d’hôtel pendant la tournée des Dix commandements. Pour les textes, Nourith collabore avec Jean Fauque et Boris Bergman, tous deux anciens paroliers de Bashung. Nourith se lance dans la composition.Seule, à la tête d’un nouveau projet d’album, elle écrit des textes en hébreu, en français et en anglais et collabore de nouveau avec Yael Naim pour les chansons Here I am, Toute étrangère, et Préda… et aussi avec Michel Sanchez de Deep Forest.