Biographie

Né il y a 56 ans, Pascal Bussy boucle ses études en 1979 par un D.E.A. d’économie et de sociologie rurales. Il aborde alors la musique côté critique mais aussi en coulisse. Dans les médias, sa plume sévit entre 1979 et 2006 dans les colonnes de nombreux journaux : Politique Hebdo, Atem, Le Quotidien de Paris, Libération, Jazz Hot, Compact ou bien encore Vibrations.

Au disque, entre 1980 et 1986, il est fondateur et producteur du label indépendant Tago Mago (encore une référence à Can…) sur lequel on croise quelques empêcheurs de tourner en rond tels que Pascal Comelade, Albert Marcoeur, Lol Coxhill ou bien Jac Berrocal. Bussy entre à la Fnac en 1985 où, durant deux années, il est responsable des achats des produits import disques et vidéo. En 1989, Island France en fait son chef de produit et responsable de la fabrication.

Quatre ans plus tard, il s’installe chez Warner Music France et devient, jusqu’en 2004, directeur de Warner Jazz France, et également de Warner Strategic Marketing et de Warner Classics France. Plus d’une décennie à travailler avec des musiciens aussi passionnants que Sonny Rollins, Joshua Redman, James Carter, Jimmy Scott, Julien Lourau, Laurent de Wilde, Bebel Gilberto, Misia et quelques autres.

Depuis 2007, Pascal Bussy est spirituellement devenu arlésien en entrant chez harmonia mundi. Responsable des labels distribués jazz, pop et musiques du monde, il est responsable éditorial du label World Village et du petit dernier, Jazz Village, entré dans l’arène il y a quelques semaines avec le nouvel album d’Ahmad Jamal et s’apprête à publier les cuvées 2012 de Sandra Nkaké et Roberto Fonseca.