Biographie

Jean Apollinaire Tayou est artiste plasticien autodidacte, né en 1967 au Cameroun. Il vit et travaille actuellement à Gand en Belgique. Après des études de droit à l’université de Douala, il choisit de s’installer à l’étranger pour développer sa carrière artistique. Au milieu des années 90, Jean Apollinaire Tayou change de nom et devient Pascale Marthine Tayou, en accolant le prénom de sa mère et celui de son père (féminisé). En 1994, il se fait remarquer sur la scène artistique contemporaine par une série d’œuvres consacrée au sida, inspirée par sa rencontre avec une jeune victime. Ses œuvres prennent des formes aussi variées que des dessins, des sculptures, des installations, des vidéos ou des performances, et abordent les thèmes de l’identité culturelle et nationale, de la ruralité et de la mondialisation. Pascale Marthine Tayou travaille avec des objets récupérés et transformés (troncs d’arbres, calebasses, tambours, papiers déchirés, chiffons…) en Afrique ou en Europe, et appartenant à son imaginaire intime. Son travail, étroitement lié à l’idée de voyage, est régulièrement exposé, dans de nombreux musées et lors de grandes manifestations. En 2012, il présente une série de nouvelles installations, Collection Privée , sur 900 m², dans le Pavillon Paul-Delouvrier au Parc de la Villette.

Sélection d’expositions (France) :

  • Collection Privée , Pavillon Paul-Delouvrier, Parc de la Villette, Paris, 2012.
  • Plastic Bags , Gare Saint-Lazare, Paris, 2012.
  • Le Musée Monde , Musée du Louvre, Paris, 2011.
  • Attraction , Le 104, Paris, 2010.
  • Nuit blanche , Paris, 2006.
  • La Force de l’art , Grand Palais, Paris, 2006.
  • Qui perd gagne , Palais de Tokyo, Paris, 2002.

En savoir plus :

Biographie de la Documentation de Radio France, 8 octobre 2012