Biographie

Ancien élève de l’Ecole normale supérieure, agrégé et docteur en philosophie, Patrice Maniglier est Maître de conférences en Philosophie et Arts du spectacle à l’Université Paris Ouest-Nanterre depuis septembre 2012. Il a précédemment enseigné la philosophie française du vingtième siècle au Département de Philosophie de l’Université d’Essex, au Royaume-Uni, pendant cinq ans. Il a été enseignant à l’École normale supérieure, et parallèlement à l’École des Beaux-Arts de Montpellier Agglomération et à l’École d’Art de la Villa Arson.

Il est l’auteur d’une thèse déposée à l’Université de Nanterre, sous la direction d’Etienne Balibar, intitulée "L’être du signe. Il écrit aussi sur la philosophie du langage, de la culture, de l’art et la philosophie française du vingtième siècle et l’histoire du structuralisme.

Il dirige avec Elie During, Quentin Meillassoux et David Rabouin la collection « MétaphysiqueS » créée en 2009 aux Presses Universitaires de France.

Il est membre du comité de rédaction des Temps modernes .

Bibliographie

  • Le Vocabulaire de Lévi-Strauss, Ellipses, Paris, 2002.

  • Marcela Iacub (dir.) et Patrice Maniglier (dir.), Familles en scènes : Bousculée, réinventée, toujours inattendue , Paris, Autrement, coll. « Mutations »,‎ 2003 (ISBN 978-2-74-670331-5)

  • La Culture, Ellipses, Paris, 2003.

  • Matrix, machine philosophique, Ellipses, Paris, 2003 (en collaboration avec A. Badiou, T. Bénatouïl, E. During, D. Rabouin, J.-P. Zarader).

  • Marcela Iacub et Patrice Maniglier, Antimanuel d’éducation sexuelle , Paris, Bréal, coll. « Antimanuel »,‎ 2005 (ISBN 978-2-74-950540-4)

  • La vie énigmatique des signes, Saussure et la naissance du structuralisme, "Non & Non", Léo Scheer, Paris, 2006.

  • La Perspective du Diable. Figurations de l’espace et philosophie de la Renaissance à Rosemary’s Baby, Actes Sud, « Constructions », Arles, 2010.

  • Le Moment Philosophique, des années 60 en France, avant-propos de Frédéric Worms, éditions PUF, collection 'Philosophie française contemporaine', 592 pages, 2011.

  • Foucault va au cinéma, en collaboration avec Dork Zabunyan, Paris, Bayard, 2011.