Biographie

Patricia Lee Smith est née le 30 décembre 1946 à Chicago.Elle est élevée à Pitman dans le New Jersey ; son père, ancien danseur de claquettes, est employé de bureau dans une usine. Sa mère, qui a abandonné une carrière de chanteuse de jazz pour élever ses quatre enfants, est serveuse de restaurant. Dès son plus jeune âge, Patti lit beaucoup : la Bible, des poèmes et des magazines de science-fiction. Pour surmonter sa timidité, elle écrit et dessine dans un cahier qui ne la quitte jamais. Adolescente, elle se passionne pour le Tibet et pour les poètes français du XXème siècle, notamment Baudelaire et Rimbaud. En 1967, elle part pour New York après avoir interrompu ses études. Elle y rencontre le photographe d'avant-garde Robert Mapplethorpe avec qui elle s'installe. En 1969, elle vient à Paris avec sa soeur Linda ; elles font partie d'une troupe de théâtre de rue, elles font même la manche aux terrasses des cafés ou dans les couloirs du métro. Elles pousseront jusqu'à Charleville, pour un pèlerinage sur la tombe d'Arthur Rimbaud.Bouleversée par un rêve où elle affirme avoir eu la prémonition de la mort de Brian Jones, Patti Smith rentre à New York. Avec Robert Mapplethorpe, elle s'installe au Chelsea Hotel, un des endroits cultes de l'underground new-yorkais à la fin des Sixties. Pour vivre, Patti est journaliste free-lance : elle signe des articles et des critiques pour les magazines "Rolling Stone", "Creem", et "Crawdaddy". Mais surtout, elle écrit de la poésie : en 1971, elle publie un premier recueil de poèmes, "Seventh Heaven" qu'elle présente dans le cadre des lectures hebdomadaires à la Saint Mark's Church et elle rencontre un certain succès. Pour donner une dimension supplémentaire à ces lectures, elle se fait accompagner à la guitare par Lenny Kaye, un critique de rock qui est aussi compositeur et vendeur dans un magasin de disques.En 72 et 73, elle publie deux autres ouvrages : Kodak , puis Witt , qu'elle dédie à Arthur Rimbaud, à William Burroughs et à son ami Allen Lanier, du Blue Oyster Cult. Patti Smith hésite encore à se lancer dans le rock. C'est grâce à Allen Lanier qu'elle se décide à sauter le pas. Le Blue Oyster Cult met en musique deux de ses textes, Baby ice dog et "Career ofevil , que l'on retrouvera respectivement sur les albums Tyranny and mutation et Secret treaties . Patti vient de faire ses débuts d'auteur, il lui reste à devenir chanteuse. Toujours en compagnie de Lenny Kaye, elle continue de donner des lectures poétiques qui se transforment petit à petit en concerts. En novembre 73, ils participent au festival "Rock 'n' Rimbaud". Le pianiste Richard Sohl les rejoint au printemps 74. Le trio propose alors un étrange cocktail musical à mi-chemin entre le free-rock et le jazz, où les chansons originales se mêlent à de curieuses reprises qui servent de contrepoints et de transitions.Le 5 juin 1974, Patti Smith et son groupe enregistrent un premier 45-tours, une reprise de Hey Joe dédiée à Patty Hearst, l'héritière du milliardaire américain enlevée par un groupe gauchiste. Soutenus financièrement par Robert Mapplethorpe, ils font distribuer leur disque par un label créé pour la circonstance, Mer Records, l'un des tout premiers labels indépendants dans l'histoire du rock. Ils embauchent alors un guitariste, Ivan Kral, un réfugié tchécoslovaque. Au printemps 75, ils se produisent pendant huit semaines au CBGB's, peaufinant leur projet et attirant l'attention de Clive Davis, qui leur propose un contrat avec le label qu'il vient de créer, Arista Records.En juin 1975, le batteur Jay Dee Daugherty, qui est aussi le disc-jockey du CBGB's, rejoint le groupe de Patti Smith. Patti décide de faire produire son premier album par John Cale, une des figures légendaires du Velvet Underground. Horses parait en décembre 75. C'est la première manifestation de la nouvelle scène new-yorkaise et il fait l'effet d'une bombe, même en France, où il est couronné "meilleur disque pop-rock" par l'Académie du Disque Charles-Cros. "Horses" est un coup d'essai magistral qui annonce ce que l'on appellera successivement la "blank generation", le "punk" et la "new-wave". On y remarque entre autres une reprise de "Gloria", que Van Morrison avait créé fin 64 avec le groupe Them. Influencée autant par Bob Dylan, Jimi Hendrix, Jim Morrison et les Rolling Stones que par les écrits de William Burroughs et les poèmes d'Arthur Rimbaud, Patti Smith persiste et signe. Son deuxième album, "RadioEthiopia , paraît en novembre 76. Le titre générique est dédié à Rimbaud et au sculpteur roumain Constantin Brancusi dont elle a vu les oeuvres à Paris. Le 23 janvier 77, la carrière de Patti s'arrête aussi brusquement qu'elle avait commencé. A Tampa, en Floride, où elle passe en première partie de Bob Seger, elle tombe de scène et se fracture deux vertèbres cervicales. Pendant six mois, elle doit porter une minerve et rester alitée. Elle met à profit ce repos forcé pour écrire un nouveau recueil de poèmes, Babel , tout en pensant déjà à un prochain album. Après sa longue récupération, Patti n'en donne pas moins une excellente série de concerts en juillet, et l'année suivante est marquée par l'énorme succès commercial d'Easter (avec notammentBecause , co-signé par Bruce Springsteen).Entre-temps, Patti collabore à trois albums du Blue Öyster Cult avec Allen Lanier. Surfant sur la vague du succès de Because the night , le Patti Smith Group entame une imposante tournée américaine suivie d'une série de concerts triomphaux en Europe, notamment au Pavillon de Paris le 26 mars 1978. Puis, c'est l'enregistrement de Wave , son quatrième album en avril 79, sous la direction de Todd Rundgren. Le clavier Richard Sohl a retrouvé sa place au sein du groupe. A côté de la reprise d'un titre des Byrds, So you want to be a rock'n'roll star , le succès sur cet album, c'est Frederick , un des titres que Patti a dédiés à l'homme de sa vie, son futur mari et homonyme, Fred "Sonic" Smith, l'ancien guitariste des légendaires MC 5. Mais l'album ne connait malheureusement pas le même succès.A ce point de sa carrière, juste après la sortie de Wave , Patti Smith hésite. Elle donne un dernier concert le 10 septembre 79 à Florence, en Italie, et décide de couper totalement les ponts avec le business pour une durée indéterminée. Patti Smith et Fred Smith se marient en mars 1980. Patti, qui vient de passer douze ans de sa vie à New York, en a assez. Elle déménage à Detroit et abandonne toute vie publique pour se consacrer exclusivement à sa famille. En 1982, elle donne naissance à un petit garçon, Jackson Frederick. Fred et Patti Smith se font oublier pendant six ans. Au cours de l'hiver 86, ils louent un appartement à New York et commencent à enregistrer de nouvelles chansons à la Hit Factory. Patti accouche alors d'une petite fille, Jesse Paris, et les sessions sont interrompues jusqu'à l'automne suivant.Finalement, l'album Dream of Life sort en juin 88, mettant fin de la part de Patti Smith à un silence discographique long de neuf années. People have the power , le titre phare de l'album, est devenu depuis une sorte d'hymne. En 2004, à l'occasion de l'élection présidentielle aux Etats-Unis, c'est avec cette chanson que Bruce Springsteen terminait les concerts du "Vote for Change Tour". Patti en était alors très émue.Puis sa carrière connait une nouvelle interruption, due à une suite d'événements malheureux : après la disparition de Robert Mapplethorpe, c'est Richard Sohl, son pianiste, qui décède d'une crise cardiaque en juin 90, puis son mari, Fred Smith, en novembre 94, et son jeune frère Todd, un mois plus tard.Au cours de l'été 1995, Patti Smith, qui a retrouvé Lenny Kaye et Jay Dee Daugherty avec l'adjonction de Tony Shanahan (basse) et de Luis Resto (claviers), reprend le chemin des studios pour enregistrer son sixième album. Sombre et mélancolique, son album suivant, Gone Again (juillet 1996), fut souvent décrit comme destiné à exorciser le spectre de cette période malheureuse. Produit par Malcolm Burn et Lenny Kaye, Goneagain " est toujours caractérisé par l'inimitable magie de la voix et des textes de Patti Smith. C'est une méditation sur la vie et la mort, où sont évoquées les joies de l'existence et la place de l'Homme dans l'univers céleste. L'album s'adresse aussi aux jeunes en leur disant qu'il y a un moyen de survivre aux épreuves : chercher coûte que coûte le souffle et l'illumination. Sur ce nouvel album, Patti Smith retrouve d'anciens amis comme Tom Verlaine et John Cale. Elle nous en présente aussi de nouveaux, notamment Jeff Buckley, qui chante sur Beneath the southern cross .Le 15 juin 96, Arista ressort simultanément les cinq premiers albums de Patti Smith, entièrement remasterisés, avec des titres en bonus, mais sous leurs pochettes originalesDans le même temps, elle publie un nouveau recueil de poésie, The Coral Sea. En avril, puis en août 1997, Patti Smith perd successivement deux amis très proches, Allen Ginsberg et William Burroughs. En novembre 1997, Patti Smith et son groupe composé de Lenny Kaye, J.D. Daugherty, Oliver Ray et Tony Shanahan proposent Peace and Noise , un nouvel album qui marque le retour au son de ses premiers albums, dense et austère, difficile à écouter d'une seule traite. Le titre 1959 évoque son soutien aux Bouddhistes tibétains. Dans le livret qui accompagne le disque, on peut d'ailleurs voir Patti et ses musiciens photographiés aux côtés du Dalaï Lama. En 1998, Patti publie son autobiographie, intitulée Patti Smith Complete : lyrics, reflections and notes for the future. En 2000, paraît un nouvel album Gung Ho; En mars 2002, Patti Smith propose la double compilation Land (1975-2002). On y trouve notamment 16 titres choisis par ses fans et qui sont extraits des huit albums qu'elle a enregistrés depuis ses débuts. Il y a aussi une reprise de When doves cr" de Prince.Land est-il un point final dans la carrière musicale de la chanteuse ? On peut se poser la question. Car on peut lire dans le livret qui accompagne le disque cette phrase sibylline : "Je vous quitte sur ces quelques pensées fugitives. Adieu, les amis".En avril 2004, Trampin' est le premier album de Patti Smith qui paraît chez Sony-BMG. C'est un gros succès qui lui permet de retrouver pour la première fois depuis longtemps les classements du Billboard. Il rappelle aussi qu'elle est une artiste américaine de tout premier plan, au même titre que Bob Dylan, Bruce Springsteen et Lou Reed. Sur le titre générique, Trampin' , c'est sa fille Jesse qui joue du piano ; l'album est très marqué par la guerre en Irak. Patti y affirme son pacifisme et même sa voix prend des accents à la Joan Baez, elle affirme sa compassion pour le peuple irakienLe 24 juillet 2004, Patti Smith participe au Festival des Vieilles Charrues à Carhaix. Son concert est enregistré pour un album live qui paraît dès le mois de novembre. Le 10 juillet 2005, le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, lui remet les insignes de Commandeur des Arts et Lettres, rappelant au passage que la chanteuse est aussi une grande admiratrice de Rimbaud. Patti a d'ailleurs occupé pendant quelque temps un petit bureau mis à sa disposition au Ministère de la Culture, où elle a pu se concentrer sur l'écriture d'un ouvrage consacré à son ami, l'artiste d'avant-garde et photographe, Robert Mapplethorpe.Le 12 mars 2007, Patti Smith a été intronisée au Rock and Roll Hall of Fame. Pour l'occasion, elle a chanté Gimme shelter , qu'elle a présentée comme une "grande chanson anti-guerre". On retrouve ce titre des Rolling Stones sur son nouvel album, Twelve , un disque de reprises auquel ont participé ses enfants, Jackson et Jesse. Patti y reprend également Bob Dylan et Jimi Hendrix, mais aussi Nirvana, Paul Simon, Neil Young, le Jefferson Airplane et, plus étonnant, Stevie Wonder, les Allman Brothers et Tears for Fears.Du 28 mars au 22 juin 2008 la Fondation Cartier pour l'art contemporain présente "Land 250", une importante exposition personnelle de Patti Smith, dédiée aux multiples facettes de sa production artistique. Réunissant des oeuvres réalisées entre 1967 et 2007, elle permet de découvrir l'univers lyrique, spirituel et poétique de l'artiste en présentant une sélection de photographies, de dessins et de films.Amoureuse de la France et de ses poètes, Patti Smith participe à une série de concerts en 2010 et 2011, alors que son autobiographie Just Kids parait mi-octobre 2010 (Denoël): en concert le 17 septembre au Zénith de Paris pour le "Peace One Day", la chanteuse fête les 35 ans de Horse» , son premier album, le 22 janvier 2011 à la salle Pleyel, après trois autres concerts (Lecture à la Cité de la Musique le 18, avec trio acoustique le 20 et le 21 avec Philip Glass à l'occasion d'un hommage à Allen Ginsberg, le poète américain disparu en 1997). En 2014, elle inaugure au Grand Palais une rétrospective consacrée à Robert Mapplethorpe.Discographie :

  • **** 2007 : Twelve (album de reprises)
  • 2005 : Horses Horses
  • 2004 : Trampin'
  • 2000 :Land
  • 2000 : Gung Ho
  • 1997 :Peace and Noise
  • 1996 : Gone Again
  • 1988 : Dream of Life
  • 1979 : Wave (Patti Smith Group)
  • 1978 : Easter (Patti Smith Group)
  • 1976 : Radio Ethiopia
  • 1975 : Horses

En savoir plus:

Biographie de la Documentation de Radio France, mars 2014

actualités sur Patti Smith