Biographie

photo : Daniel Eugé

Née en 1992 à Strasbourg, Pauline Haas commence l’étude de la harpe à l’âge de 8 ans et donne son premier récital trois ans plus tard.

En 2005 elle remporte le 1er prix du Concours Lily Laskine junior, ainsi que le prix de la meilleure interprétation de l’œuvre contemporaine imposée (Aubade, de Nicolas Bacri). Elle est à ce jour la seule harpiste française à avoir remporté ce prix.

En 2011, ses études au Conservatoire National Supérieur de Paris sont couronnées par un master avec Mention très bien, avec un an d'avance.

Parallèlement à ses études, elle se produit en récital, en soliste avec orchestre et en formations de chambre, dans le cadre de saisons (AJAM, Jeunes Talents, Musée d’Orsay, Ensemble Stanislas, Orchestre Philharmonique de Strasbourg, Orchestre de la Radio d’État de l’Uruguay…) et de festivals (Arles, Besançon, La Roche Posay, Vivarais-Lignon, Septembre Musical de l’Orne, Harpe en Avesnois, Musique en roue libre, Musicales de Colmar…) Elle participe aussi à de nombreuses émissions de télévision et de radio (Le matin des musiciens, Le magazine…)

En marge de cette carrière de concertiste, c’est une artiste engagée qui va à la rencontre de nouveaux publics, et installe volontiers sa harpe dans les hôpitaux, les écoles, les médiathèques, les musées …

Son ouverture et sa curiosité l'amènent à explorer de nouveaux répertoires, par des « mariages » insolites (avec le contre-ténor Leandro Marziotte, le hautboïste Philippe Tondre, les ondes Martenot et le Glassharmonica de Thomas Bloch…) ou en réalisant elle-même des transcriptions. Elle suscite également des créations auprès de compositeurs comme Michèle Reverdy, et va à la rencontre des autres arts, lors de performances avec le plasticien Sauveur Pascual ou le comédien Maxime Pacaud.

Elle joue également la harpe baroque (harpe triple), la harpe automatique, la harpe celtique, la harpe paraguayenne, et la harpe électroacoustique.

Son premier CD (pièces romantiques transcrites pour harpe) sortira au printemps 2012 chez Les Belles Écouteuses.

« La harpe nouvelle est arrivée !» Dernières Nouvelles d’Alsace

actualités sur Pauline Haas