Biographie

1933 - 2018

Né à Newark (New Jersey), petit-fils d'immigrés juifs originaires de Galicie arrivés aux États-Unis au tournant du XXe siècle, fils d'un modeste agent d'assurances chez Metropolitan Life, Philip Roth grandit dans la banlieue de New York, avant d'obtenir le succès dès son premier ouvrage, Goodbye, Columbus (National book Award 1960). 

Il crée le scandale avec Portnoy et son complexe, longue confession de son héros, aux prises avec sa judéité et ses pulsions sexuelles. Le personnage réapparaît dans nombre de ses œuvres, L'Ecrivain des ombres (1979), La Leçon d'anatomie (1983) et La Contrevie (1989), romans sur l'impuissance et la frustration.

Sarcastique et lucide, Philip Roth ressasse les mêmes thèmes, le sexe, les juifs, l'autofiction, et sa psychanalyse. Dans sa trilogie américaine (Pastorale américaine en 1997, J'ai épousé un communiste en 1998 et La Tache en 2000), il opère une démythification de l'American dream, et fustige le politiquement correct ambiant. Il aborde la révolution sexuelle des années 1960 dans La bête qui meurt (2001).

En 2006, il publie Everyman (Un homme), qui est suivi d'Indignation (2008). Némésis, son dernier roman, sort en 2012.

Biographie de la documentation de Radio France

actualités sur Philip Roth