Biographie

Pierre Hanot est un romancier, plasticien et musicien français.

Pierre Hanot est né à Metz en 1952 et vit toujours dans la région, en Lorraine. Tour à tour poète, maçon, routard, professeur d'anglais, plasticien, song-writer, chanteur ou guitariste, il prend dès les années 75 la musique en otage, accompagné par son groupe, le Parano Band. Suivront 5 CD et plus de 1000 concerts, dont plus de 200 à ce jour dans la plupart des prisons françaises. Démarche hors normes qui influe sur son art et forge sa poésie urbaine, il relate cette expérience unique dans son premier livre, "Rock'n taules" paru en 2005. Depuis, il revisite avec originalité le monde du noir et du polar : cinq de ses romans ont déjà été publiés dont le thriller Les Clous du fakir, qui a obtenu le prix Erckmann-Chatrian 2009.

L'écriture de Pierre Hanot se caractérise par un style rythmé, moderne, âpre et concis, où l'humour caustique cohabite avec un sens inné de l'image poétique.

Livres

  • Rock'n Taules (éd. Le bord de l'eau 2005) : témoignage et réflexion sur l'expérience de ses concerts dans les prisons.
  • Les Hommes sont des icebergs (éd. Le bord de l'eau, 2006) avec pour thèmes : les groupes terroristes clandestins, la violence, l'alcool, la culpabilité.
  • Serial Loser (éd. Mare Nostrum -collection Polar Rock, 2007) : regard grinçant sur le monde de la chanson et du showbiz.
  • Les clous du fakir (d. Fayard Noir, 2009) : Star de la scène rock alternative, partagé en amour et désir de tuer pour venger sa fille.
  • "Aux armes défuntes (éd. Baleine, 2012) : roman de l'inversion des valeurs, récit burlesque oscillant entre équipée militaire, farce ubuesque et parodie de SF.
  • "Le couteau des mots" (éd. Buchet-Chastel, 2012): nouvelle dans "Aux portes du noir", ouvrage collectif consacré aux Doors.

A paraître en novembre 2012 : "Tout du tatou"(Editions La Branche, collection Vendredi 13).

Discographie

  • 1985 : Rock dérive
  • 1995 : En un instant damnés
  • 1996 : Mosquée bleue
  • 1997 : On n’est pas des chiens
  • 2000 : Vu à la télé

SOURCE: Wikipédia