Biographie

Pierre Rigoulot est né à Paris en 1944. Il est diplômé en philosophie, titulaire du certificat d’aptitude à l’enseignement secondaire. Durant vingt ans, il enseigne la philosophie dans différents lycées français. Ancien militant gauchiste, il entre au Comité de direction de la revue Les Temps Modernes, la revue de Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, mais la quitte en 1982, en désaccord sur la façon de traiter la question polonaise, insuffisamment critique selon lui, à l’égard du communisme. En 1984, il entre à l’Institut d’Histoire Sociale fondé par Boris Souvarine et assume, depuis 1993, la rédaction en chef de sa revue, Les Cahiers d'Histoire sociale, consacrée à l’étude du communisme, du socialisme et du syndicalisme.Il est l'auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels “Des Français au goulag” (Fayard 1984), “La tragédie des Malgré-nous” (Denoël, 1990), “Les enfants de l’épuration” (Plon, 1991) et “Les paupières lourdes” (Editions universitaires, 1993). En 1997, Pierre Rigoulot collabore au “Livre noir du communisme” (Robert Laffont) pour le chapitre sur la Corée du Nord et publie, avec l’historien Ilios Yannakakis, “Un pavé dans l’Histoire” (Robert Laffont, 1998), qui présente le débat français autour du “Livre noir du communisme”. En 2000, il publie avec un réfugié nord-coréen, Kang Chol-Hwan, le premier témoignage en Occident sur les camps nord-coréens, “Les Aquariums de Pyongyang” (Robert Laffont), ouvrage traduit en six langues. Il fonde par ailleurs un Comité d’aide à la population nord-coréenne et publie en 2003 “Corée du Nord, Etat voyou” (Buchet-Chastel). Il poursuit sa réflexion sur les camps et publie, en 2000, “Le siècle des camps” (JC Lattès) avec l’historien belge Joël Kotek.L’actualité brûlante du Moyen-Orient ne le laisse pas indifférent. En 2004, il publie successivement “L’antiaméricanisme” (Robert Laffont), co-dirige avec le journaliste Michel Taubmann un ouvrage collectif: “Irak, an I” (Editions du Rocher), puis se rend à Bagdad et publie, avec Ilios Yannakakis, “Premier retour de Bagdad” (Buchet-Chastel).

(sources : atlantis institute)

actualités sur Pierre Rigoulot