Biographie

Prince Rogers Nelson, né le 7 juin 1958 à Minneapolis (Minnesota) au centre des États-Unis. Très attaché à sa ville, il l'a régulièrement mise en valeur dans ses chansons, ...

Prince Rogers Nelson, né le 7 juin 1958 à Minneapolis (Minnesota) au centre des États-Unis. Très attaché à sa ville, il l'a régulièrement mise en valeur dans ses chansons, ses clips et certains de ses films. Connu sous le nom d'artiste Prince, il est chanteur, auteur-compositeur-interprète, multi-instrumentiste hors-normes, réalisateur artistique, et producteur américain de pop, de funk, de rock et de RnB contemporain, il est également danseur et acteur. 

Son enfance

Son père, John L. Nelson, était plâtrier. Sa mère Mattie venait de finir ses études lorsqu'elle le rencontra, elle était de seize ans sa cadette. Après son diplôme, elle travailla dans un service d'action sociale. Ils eurent deux enfants : Prince Rogers, en 1958 et Tyka Evene, en 1960. John a choisi pour son fils le nom du personnage qu'il interprète dans son groupe de jazz : Prince Rogers , c'est donc son véritable prénom. Le père de Prince était un musicien de jazz brillant et méconnu, il se produisait régulièrement dans les clubs de la ville avec Mattie qui l'accompagnait parfois au chant.

John et Mattie divorcent en 1968. Prince sera d'abord hébergé chez diverses personnes de sa famille avant de choisir d'habiter chez un de ses copains de classe, André Anderson. La mère d'André s'occupait déjà de six enfants et Prince décidera de loger dans la cave des Anderson. Une longue amitié va se développer avec André, qui deviendra plus tard son premier bassiste sous le nom d'André Cymone.

Sa vie d'artiste

Sa carrière, commencée en 1978, est l'une des plus prolifiques de l'univers de la pop avec plus de trente albums studio en moins de quarante ans, ainsi que de nombreux disques produits et composés pour d'autres artistes. Dans les années 80, c'est l'une des stars les plus adulées avec ses qualités novatrices et ses dons de musicien, comparé souvent à Michaël Jackson.

Son plus gros succès commercial et planétaire est la bande originale du film Purple Rain (dans lequel il joue le rôle-titre), publiée en 1984 et vendu à plus de vingt millions d'exemplaires (Oscar de la meilleure chanson de film pour le morceau-titre). Il est également l'auteur des chansons du Batman de Tim Burton (1989), des tubes Little Red Corvette, When Doves Cry, Kiss, Cream ou encore Sexy M.F., mais sa cathédrale, son chef d’œuvre absolu est l'album Signthe Times qui marque la rencontre d’une fulgurance créative et d’une époque. Le morceau phare de Sinéad O'Connor, Nothing Compares 2U, est par ailleurs une composition de Prince.

Artiste majeur, Art sous contrôle

Multi-instrumentiste - il en pratique une vingtaine, excellant notamment à la guitare, à la basse, à la batterie et aux claviers - il s'est forgé une aura de créateur ambitieux, éclectique et une réputation scénique hors pair, en affectionnant en concert les danses et les solos. Il est aussi connu pour la nature pornographique de beaucoup de ses chansons, comme pour l'usage de costumes excentriques.

Autodidacte, il a enregistré la plupart de ses albums entièrement seul. À l'instar de Stevie Wonder, il enregistrait chaque instrument l'un après l'autre pour former la chanson complète. On relate ainsi son processus de création : partant d'un instrument (par ex. le piano), il composait sa mélodie, puis il ajoutait ou supprimait d'autres instruments au fur et à mesure, jusqu'à ce que le résultat lui convienne : le simple sample. Il terminait en général par les voix.

En 1986, il lance la construction d'un immense complexe musical à Minneapolis, nommé Paisley Park. Avec ces studios ultra modernes à disposition, Prince n'a plus besoin de définir de budget ou de louer des studios d'enregistrement, ce qui contribue à son autonomie artistique. Il y a également un atelier de confection, capable de réaliser toutes les excentricités vestimentaires pour Prince et son groupe, ainsi que des ateliers de montage vidéos, des salles de danse, et une énorme salle de répétition. Ces studios sont mondialement connus et de nombreux artistes célèbres viennent également y enregistrer, ou répéter.

Cet univers exclusif permit à Prince de délivrer ses prestations clefs en main, gardant le contrôle sur tous les stades de la production.

Prince solo

En 1993, il annonce son retrait de l'industrie musicale, abandonne son pseudonyme et prend pour nom l'imprononçable pictogramme Love Symbol mais dont le nom officiel est Last Symbol, ou The Artist Formely Known As Prince : TAFKAP (en français : l'Artiste connu autrefois sous le nom de Prince) en protestation au contrat qui le liait avec sa maison de disques Warner. Il édite ses disques en indépendant et est moins présent sur la scène médiatique. Son contrat avec la maison de disques se termine en 2000 et il reprend l'usage de son pseudo d'origine. Il signe un nouvel accord avec la firme en 2014, qui lui permet, en principe, de devenir propriétaire de ses enregistrements Warner, l'un des motifs du conflit. 

Il est l'un des premiers à expérimenter la diffusion de la musique par Internet. Sa célébrité s'étend principalement de 1982 à 1994, de l'album 1999 (avec ses hits Little Red Corvette  et 1999 ) à l'album The Gold Experience (et notamment son single The Most Beautiful Girl in the World, classé n°1 dans plusieurs pays). Prince connaît un regain de popularité à partir de 2004, année de son intronisation au Rock and Roll Hall of Fame, et de la parution du recueil Musicology, écoulé à deux millions d'exemplaires aux États-Unis, distribué à l'entrée de ses concerts.

Son interprétation, sous une pluie battante, du titre Purple Rain, à la mi-temps du Super Bowl XLI  le 4 février 2007 à Miami, est considérée comme un des plus grands moments de ces prestations musicales, concept réitéré à Los Angeles. En 2007, il donne une impressionnante série de 21 concerts à Londres à guichets fermés à l'O2 Arena (+18 000 places). Comme Musicology, l'album Planet Earth fut distribué gratuitement à l'entrée de la salle sur présentation du billet d'entrée. 

C'est la période où il teste différents principes de distribution de ses albums : recueils de photo, inclus dans les billets de concert, magazines (en France : Courrier International), quotidiens, internet sur le nouveau site officiel payant LotusFlow3r... En octobre 2009, il se produit pour 2 concerts au Grand Palais à Paris (billets vendus en 77 mn deux jours avant).

En 2013, nouveau rebondissement avec 3rdeyegirl, combinant son nouveau projet artistique, son nouveau groupe et son nouveau site internet (site et page Youtube), d'autant plus important que six mois plus tôt Prince a soutenu qu'il ne sortirait plus de musique et a pris ses distances avec Internet. Prince a créé un nombre important de précédents entre artistes et maisons de disques durant toute sa carrière, notamment dans le domaine de l'auto-production et de la distribution directe du musicien vers les fans de musique.

Prince donne ses deux derniers concerts en public, seul au piano, dans la soirée du 14 avril 2016 au Fox Theatre d'Atlanta, Georgie. Âgé de 57 ans, le chanteur qui a montré la voie à la génération funk-rock, est mort le 21 avril 2016 dans sa résidence de Paisley dans le Minnesota. Le Prince disparaît, victime d'une overdose médicamenteuse. Il a vendu plus de 150 millions de disques dans le monde.

▶︎ 27 vidéos inédites sur la plateforme vidéo officielle de l’artiste 

Discographie sélective

  • 1979  Prince
  • 1980  Dirty Mind
  • 1982  1999
  • 1984  Purple Rain
  • 1985  Around the World in a Day
  • 1987  Sign o' the Times
  • 1988  Lovesexy
  • 1989  Batman
  • 1991  Diamonds and Pearls
  • 1992  Love Symbol Album
  • 1995 The Gold Experience
  • 1996 Chaos and Disorder
  • 2001  The Rainbow Children
  • 2004  Musicology
  • 2007  Planet Earth
  • 2009  Lotusflow3r / MPLSound
  • 2010  20Ten
  • 2014  Plectrum Electrum
  • 2014  Art Official Age
  • 2015  Hitnrun Phase One
  • 2015  Hitnrun Phase Two
actualités sur Prince