Biographie

Originaire de Beni Zid en Algérie où il voit le jour en 1966, le réalisateur, scénariste et comédien Rabah Ameur-Zaïmèche s’installe en France avec sa famille en 1968 et g...

Originaire de Beni Zid en Algérie où il voit le jour en 1966, le réalisateur, scénariste et comédien Rabah Ameur-Zaïmèche s’installe en France avec sa famille en 1968 et grandit dans la cité des Bosquets à Montfermeil, l'une des zones les plus sensibles de Seine-Saint-Denis. C’est là qu’il réalise en 2001 son premier film Wesh Wesh, qu’est-ce qui se passe ? , suivi en 2006 de Bled number one et en 2008 de Dernier maquis . Omniprésent dans ses films en tant que réalisateur, acteur ou scénariste, il crée dès 1999 sa propre maison de production Sarrazink à Montreuil.

Talentueux concepteur du cinéma social, Rabah Ameur-Zaïmèche porte un regard subtil et engagé sur les populations d’immigrés. Jamais neutre : « Le cinéma est en soi un art majeur, qui a une force extraordinaire, de pouvoir suggérer et interpeller chacun d’entre nous sur ce qu’il y a de plus crucial ». Ses longs métrages, sources de questionnement, se rapprochent de l’univers des documentaires.

Prix Louis-Delluc, Grand Prix au Forum de Berlin du nouveau cinéma, Prix Un Certain Regard de la jeunesse et sélection à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes, Rabah Ameur-Zaïmeche reçoit en 2011 le Prix Jean Vigo pour son quatrième film Les Chants de Mandrin . Il s’impose comme l’un des réalisateurs incontournables de notre époque grâce à son humanisme cinématographique lié à ses prises de positions sociales : « Qu’est ce que la fonction de l’art, si ce n’est de nous rendre meilleurs et plus libres ? ».

__

Filmographie :

  • 2001 : Wesh Wesh, qu’est-ce qui se passe
  • 2006 : Bled number one
  • 2008 : Dernier maquis
  • 2011 : Les Chants de Mandrin

__

Biographie de la Documentation de Radio France, 18/01/2012

actualités sur Rabah Ameur-Zaïmeche