Biographie

Originaire de Beni Zid en Algérie où il voit le jour en 1966, le réalisateur, scénariste et comédien Rabah Ameur-Zaïmèche s’installe en France avec sa famille en 1968 et grandit dans la cité des Bosquets à Montfermeil, l'une des zones les plus sensibles de Seine-Saint-Denis. C’est là qu’il réalise en 2001 son premier film Wesh Wesh, qu’est-ce qui se passe ? , suivi en 2006 de Bled number one et en 2008 de Dernier maquis . Omniprésent dans ses films en tant que réalisateur, acteur ou scénariste, il crée dès 1999 sa propre maison de production Sarrazink à Montreuil.

Talentueux concepteur du cinéma social, Rabah Ameur-Zaïmèche porte un regard subtil et engagé sur les populations d’immigrés. Jamais neutre : « Le cinéma est en soi un art majeur, qui a une force extraordinaire, de pouvoir suggérer et interpeller chacun d’entre nous sur ce qu’il y a de plus crucial ». Ses longs métrages, sources de questionnement, se rapprochent de l’univers des documentaires.

Prix Louis-Delluc, Grand Prix au Forum de Berlin du nouveau cinéma, Prix Un Certain Regard de la jeunesse et sélection à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes, Rabah Ameur-Zaïmeche reçoit en 2011 le Prix Jean Vigo pour son quatrième film Les Chants de Mandrin . Il s’impose comme l’un des réalisateurs incontournables de notre époque grâce à son humanisme cinématographique lié à ses prises de positions sociales : « Qu’est ce que la fonction de l’art, si ce n’est de nous rendre meilleurs et plus libres ? ».

__

Filmographie :

  • 2001 : Wesh Wesh, qu’est-ce qui se passe
  • 2006 : Bled number one
  • 2008 : Dernier maquis
  • 2011 : Les Chants de Mandrin

__

Biographie de la Documentation de Radio France, 18/01/2012

actualités sur Rabah Ameur-Zaïmeche