Biographie

Ray Charles (Ray Charles Robinson), surnommé « The Genius » (le génie) (23 septembre 1930 - 10 juin 2004), est un chanteur compositeur arrangeur et pianiste américain dont la carrière fut riche en différents styles musicaux : le jazz, le gospel, le blues, la country, le rhythm and blues et le style qu'il créa : la soul, à l'origine de beaucoup de styles musicaux actuels.

Ray Charles Robinson est né dans une famille très pauvre d'Albany en Géorgie et a été élevé par sa mère Aretha Williams à Greenville en Floride. Il fait une petite approche du piano avec Wylie Pitman (piano stride), un homme qui jouait dans le bar de son village. Son enfance est marquée par des traumatismes physiques et psychologiques : après avoir assisté impuissant à la noyade de son jeune frère de 3 ans, il contracte un glaucome à l'âge de 4 ans. À 7 ans, sa cécité est complète et il est placé dans une institution spécialisée.

C'est dans cette école que, 9 années durant, il apprend la composition, ainsi que la pratique de plusieurs instruments, dont le piano, la clarinette ou le saxophone alto. Bien que l'enseignement musical qu'il y reçoit soit essentiellement classique, ses préférences vont dès cette époque aux musiques de son enfance : le gospel, le blues , le jazz et le country.

Âgé de 15 ans, il perd sa mère et décide de quitter l'institution. Il se fait héberger par une amie de sa mère à Jacksonville, où il commence à travailler comme musicien. Il tente ensuite sa chance à Chicago, à Orlando, puis à Tampa, où il gagne à peine de quoi survivre en jouant du piano dans des orchestres de danse.

Ce n'est qu'en 1949 (il enregistre pour la première fois sous son nom), à seulement 19 ans, après avoir traversé tout le pays pour s'installer à Seattle, qu'il commence à se produire dans les clubs (comme le Rocking Chair) comme chanteur, accompagné de sa propre formation. C'est là qu'il rencontre Quincy Jones, avec qui il se lie d'amitié. Il signe un contrat chez Swing Time Records après avoir rencontré Jack Lauderdale et après plusieurs disques avec des succès modestes, Rocking Chair Blues ou The Ego Song , il enregistre Baby, Let Me Hold Your Hand , qui se place dans les premières places des R&B charts en 1951. Il commence alors à forger sa personnalité musicale, s'éloignant peu à peu de ses premières influences, Nat King Cole et Charles Brown. Il fait une approche de son propre style.

Aidé par Atlantic Records, sa maison de disques, qui lui laisse toute liberté de création, Ray Charles va connaître une décennie de succès. Le premier succès qu'il enregistre est The Sun Gonna Shine Again , produit par Ahmet Ertegün (qui par ailleurs a écrit une chanson connue de Ray Charles Mess Around ), son producteur et fondateur d'Atlantic Records. Il compose son premier grand succès I Got a Woman . Viennent ensuite Hallelujah I Love Her So , Drown in My Own Tears , This Little Girl of Mine , Swannee River Rock ,The Right Time très bien placés dans les R&B charts. Il faut attendre la sortie de What'd I Say (chanson de Ray Charles improvisée par son auteur en 1959 lors d'un concert dans un club de Milwaukeeen) en 1959, premier hit dans les pop charts et The Genius Of Ray Charles , pour que sa notoriété s'élargisse dans de notables proportions.

Fermement décidé à continuer sa percée en direction du public pop, le chanteur quitte la maison Atlantic pour ABC Paramount en 1959, plus à même de lui offrir une passerelle vers le public blanc. Ce « crossover » fait qu'il sera le premier artiste noir de l'histoire à être écouté par un public blanc.

(…)

actualités sur Ray Charles