Biographie

Auteur dramatique, écrivain et poète, le comte René de Obaldia, chevalier de l’ordre de Balboa est né le 22 octobre 1918 à Hong-Kong d'un père panaméen (qui fut consul du Panama dans l’ex-colonie britannique), et d'une mère française.

Élevé en France, scolarisé au lycée Condorcet, il est mobilisé en 1940, fait prisonnier en Silésie et rapatrié en 1944. Chroniqueur dans diverses revues littéraires après la guerre, il est encouragé par Clara Malraux et André Salmon et publie son premier roman (1956) Tamerlan des cœurs  qui obtient un grand succès critique. Avec Fugue à Waterloo  et La Passion d'Émile il obtient le Grand Prix de l'Humour Noir en 1956 et le Prix Combat en 1960 pour son second roman, Le Centenaire . « Venu accidentellement au théâtre », il écrit sa première pièce, Genousie , "comédie onirique" (1960), qui est mise en scène par Jean Vilar au TNP. René de Obaldia va par la suite écrire de nombreuses autres pièces à succès, telles que Du vent dans les branches de sassafras  (1965) avec Michel Simon, Monsieur Klebs et Rozalie (1975) avec Michel Bouquet et Annie Sinigalia, ou encore Les Bons Bourgeois  (1980).

Grand Prix du Théâtre de l'Académie française (1985), Grand Prix de la Société des Auteurs dramatiques (1989), Molière d'honneur et Molière du meilleur auteur (1993), Prix Marcel Proust et Prix Novembre pour son livre de mémoires publié chez Grasset Exobiographie (1993), René de Obaldia, « diable d’homme », est « l’auteur français vivant le plus joué de la planète ». Le 24 juin 1999, il est élu à l'Académie française au fauteuil de Julien Green.

Bibliographie sélective :

  • 1969 : Innocentines , Grasset.
  • 1983 : Le Centenaire , Grasset (Les cahiers rouges)
  • 1986 : Tamerlan des cœurs , Grasset.
  • 1998 : Moi j’irai dans la lune : et autres innocentines , Grasset Jeunesse.
  • 2007 : Fugue à Waterloo , Grasset.
  • 2011 : Théâtre complet , Grasset.
  • 2011 : Exobiographie : mémoires , Grasset (Les cahiers rouges)
  • 2011 : La jument du capitaine : pensées, textes et répliques , Le Cherche Midi.

actualités sur René de Obaldia