Biographie

Robert Carsen est né le 23 juin 1954 à Toronto (Canada). Dès l’enfance, il baigne dans un milieu culturel de spectacles et d’expositions. Il décide de devenir comédien et intègre, en 1974, l’Old Vic Theater School de Bristol, en Grande Bretagne. Ses prédispositions à la mise en scène commencent à se manifester. Deux ans plus tard, il rencontre le compositeur Gian Carlo Menotti qui lui propose de devenir assistant du metteur en scène Filippo Sanjust. Il fait ses débuts dans le métier en 1978 avec Le Couronnement de Poppée de Monteverdi au Bristol Intimate Opera, tout en continuant à assister des metteurs en scène comme Ken Russell ou Frank Corsaro au Festival de Glyndebourne. Après quelques années difficiles en Amérique du Nord et en Grande Bretagne, Robert Carsen débarque en Europe continentale pour un Mefistofele de Boito en 1988 au Grand Théâtre de Genève. Puis il réalise un cycle Puccini à l’Opéra des Flandres d’Anvers (1990-1996), et ses premiers Haendel au Festival d’Aix (1993-1996). L’année 1995 est un tournant. Il met en scène deux opéras de Verdi pour deux institutions lyriques majeures : Jerusalem à la Staatsoper de Vienne, et Nabucco à l’Opéra de Paris. Définitivement reconnu, il multiplie les réalisations : Jenufa de Janacek à Anvers (1999), The beautiful game de Lloyd Webber et le Dialogue des Carmélites de Poulenc à la Scala (2000).

Robert Carsen atteint la consécration avec la Tétralogie de Wagner . Sa production, montée à Cologne (1999-2004), est reprise à Venise, Shangaï puis Barcelone (2013). 2004 voit encore le Capriccio (Palais Garnier) et le Chevalier à la rose (Festival de Salzbourg) de Strauss, puis la Traviata de Verdi pour la réouverture de la Fenice de Venise. En 2006, il dirige la production de Candide de Bernstein au Théâtre du Châtelet et conçoit la mise en scène de la cérémonie des 60 ans du Festival de Cannes . Dans le domaine purement théâtral justement, Robert Carsen met en scène Mère Courage de Brecht au Piccolo Teatro de Milan et L’Éventail de Lady Windermere d’Oscar Wilde à l’Old Vic de Bristol. Il conçoit pour le Théâtre du Châtelet, le spectacle Nomade avec Ute Lemper, et, pour Disneyland Paris, le Buffalo Bill’s Wild West Showmusical . En 2011, il est scénographe dans le Tour d’écrou de Britten à la Scala de Milan. Puis, l’année suivante, il crée JJR citoyen de Genève de Fénelon à Genève dans le cadre du tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau. Pour l’édition 2013 du Festival d’Aix-en-Provence , il prépare la mise en scène de Rigoletto de Verdi.

Récompenses

  • 4 Prix Abiati, en Italie, pour le Dialogue des Carmélites (Milan 2000), Fidelio (Florence 2003), Katia Kabanova (Milan 2006), Le Crépuscule des dieux (Venise 2009)
  • 3 Prix de la Critique, en France, pour le Songe d’une nuit d’été (Aix 1992), Candide (Paris 2006), Dialogues des Carmélites (Nice 2010)
  • Prix Campoamor, en Espagne, pour le Dialogue des Carmélites (Madrid 2006)
  • Dora Award 2011, au Canada, pour Orphée et Euridice (2011)

Biographie de la Documentation de Radio France

actualités sur Robert Carsen