Roland Gori, psychanalyste et professeur émérite de psychopathologie clinique à l’Université d’Aix-Marseille.Il passe un bac philo et exerce de nombreux métiers dont instituteur, avant de découvrir la psychologie. Il obtient sa thèse de doctorat en psychopathologie en 1969 sous la direction de Didier Anzieu puis une thèse d’état en sciences humaines en 1976 "L’Acte de parole" . Sa carrière universitaire commence en 1980. Il mène de multiple combats : avec le mouvement "Pas de zéro de conduite" contre la détection précoce des futurs délinquants parmi les enfants en difficulté jusqu’à "L’Appel des appels" qu’il lance le 22 décembre 2008 avec Stefan Chedri aux "professionnels su soin, du travail social, de l’éducation, de la justice, de l’information et de la culture", un appel à "une insurrection des consciences" contre la destruction des liens sociaux et la déshumanisation de notre société qui prône la performance et inscrit les rapports humains dans une logique de réification . "L’Appel des appels, pour une insurrection des consciences" est publié en 2010 aux éditions des Mille et une nuits.

Bibliographie sélective :

  • Logique des passions , Denoël, 2002

  • La preuve par la parole. Essai sur la causalité en psychanalyse , Eres, 2e éd., 2008

  • De quoi la psychanalyse est-elle le nom ? , Denoël, 2010

  • L’Appel des appels, pour une insurrection des consciences , avec Barbara Cassin et Christian Laval, Mille et une nuits, 2010

  • La folie évaluation : le malaise social contemporain mis à nu, co-écrit avec Alain Abelhauser, Mille Et Une Nuits, 2011

  • La dignité de penser , Les Liens Qui Libèrent, 2011
  • La fabrique des imposteurs , Les Liens Qui Libèrent, 2013
  • Faut-il renoncer à la liberté pour être heureux ? Les Liens Qui Libèrent, 2014