Biographie

Salif Keita , né à Djoliba au Mali le 25 août 1949, est un chanteur et musicien descendant directement de la famille fondatrice de l'Empire du Mali.Il naît albinos, avec une enfance difficile dans un pays qui voit l'albinisme comme un signe de sorcellerie. Rêvant de devenir instituteur, il se réfugie alors dans les études et apprend la musique. Sa mauvaise vue l'empêchant d'accéder au poste d'instituteur, Salif décide de devenir musicien. C'est une infraction aux règles ancestrales de sa famille princière, qu'il quitte pour aller vivre dans les rues de Bamako, où il commence à se produire dans des cafés et sur des marchés dans lesquels sa voix exceptionnelle sera rapidement repérée.

Il intègre le Rail Band de Bamako , qui rencontre grâce à lui un énorme succès et dont il devient le chanteur vedette. En 1973, il le quitte pour un autre orchestre, les Ambassadeurs , avec lequel il enregistre son premier album Mandjou . Le disque, dans lequel il chante accompagné d'orgues, de guitares et de saxophones, et sa chanson éponyme, hommage au peuple Mandingue et au président guinéen Sekou Touré , rencontrent un énorme succès. Il part ensuite enregistrer 2 albums aux Etats-Unis, puis participe en 1984 au festival d'Angoulême, qui le révélera au public européen. Salif s'installe à Montreuil, et Manu Dibango fait appel à lui en 1985 pour participer au titre Tam Tam pour l'Afrique au profit de l'Ethiopie . Il sort Soro en 1987 , album qui marie tradition mandingue et pop. De 1988 aux années 90, Salif Keïta sort 5 albums et enchaîne les tournées. Il se lance également dans l'écriture de musiques de films dont celle de Yeelen . En 2002, il ouvre un club à Bamako qu'il nomme Moffou , qui est aussi le titre de son album suivant sorti en 2002 . Il décide en 2004 de retourner s'installer au Mali et édite en 2005 un CD enregistré à l'époque des Ambassadeurs puis sort l'album M'Bemba dans lequel il se rapproche de l’histoire du Mali et de ses origines princières.. Suit La Différence en 2009, un album entre musique orientale et mandingue dans lequel il s'engage auprès des albinos d'Afrique, ou encore contre le laisser aller en matière de pollution. En 2012 il publie Talé aux couleurs electro, enregistré à Bamako avec l'aide de Philippe Cohen Solal du groupe Gotan Project.Discographie sélective :

  • 1987 : Soro
  • 2002 Best of the early years (Réédition)
  • 2007 Rail Band vol 1 Soundiata (Réédition)
  • 2009 : La Différence
  • 2010 Les Ambassadeurs Internationaux featuring Salif Keita (Réédition)
  • 2011 Anthology
  • 2012 Talé

Livre

Salif Keita la voix du Mandingue **** Florent Mazzoleni Editions Demi Lune , 2009

Musiques de films :

  • 1988 : Yeelen de Souleymane Cissé
  • 1992 : L'Enfant Lion de Patrick Grandperret

__ Prix et distinctions

  • 2010 Victoire de la musique catégorie "Album musiques du monde"
  • 2010 Nommé "Ambassadeur de la paix" par la commission de l'Union Africaine****

En savoir plus

Photo © Valenzuela Javier

Biographie de la Documentation de Radio France Janvier 2013

actualités sur Salif Keita