Biographie

Stéphane Mondino est un artiste. Vous savez ce genre d’oiseau inquiet pour rien -presque toujours pour rien- : « L’ai-je bien descendu ? L’ai-je bien remonté ? ». Pourtant beaucoup aimeraient avoir ne serait-ce que l’ombre de la moitié de son talent. Il en est farci, ça déborde. Les mélodies qu’il pond et qu’il couve en témoignent. Les voix qu’il pose à l’instinct en sont la preuve. Aujourd’hui la vérité ne suffit pas, il faut savoir jouer de son image, en rajouter, surfer sur les courants… et là, c’est vrai, Stéphane Mondino ne sait pas. Il est comme il est et ne veut pas mentir :

« 1975 », nouvel album à l’image de l’artiste, simple, musical et sans concession. Réalisé en « autoproduction volontaire » par Michel Françoise (Francis Cabrel, Souad Massi…), « 1975 » saura en séduire plus d’un -pour peu que la curiosité ait encore sa place dans le dictionnaire. La première chanson de ce nouvel album le dit si bien « La vie est là**** ». Ce serait dommage de passer à côté.

Avant… Stéphane Mondino fait un premier album « St Lazare » (Cargo/Sony), on le voit un peu, on l’entend aussi. De la scène, des premières parties, quelques radios. Et déjà un autre album pointe son nez « Roll Over » : « Entrez, pressez-vous, venez voir » mais Stéphane n’est décidemment pas à l’aise dans l’ambiance du showbiz. Il reprend sa liberté et ses notes et s’en va faire « Les Vents Tourneront » ailleurs. Autoprod’ et plans galères, Stéphane a tout traversé… « 1975 » est là, avec un son, une envie et cette dose de dédain que le rock sait donner. Rock, chanson, pop, folk… c’est du Stéphane Mondino et ça fait du bien.