Biographie

Née le 4 mai 1945 à Nades (Allier) d'un père ingénieur des mines immigré polonais et d'une mère employée dans le commerce, Sylviane Agacinski Jospin est la sœur cadette de la comédienne Sophie Agacinski. Elle fait ses études au lycée Juliette-Récamier, puis suit des cours de philosophie, notamment ceux de Gilles Deleuze, à l'Université de Lyon, un personnage qui la « fascine » (Le Monde , 1998). Reçue première à l'écrit au CAPES –– et à l'agrégation de philosophie, elle commence sa carrière d'enseignante qui la conduira successivement à Saint-Omer, Soissons, et au lycée Carnot (Paris) de Paris (XVIIe arrondissement). C'est à cette époque qu'elle participe à la fondation et à la direction du Collège international de philosophie, aux côtés notamment de Jacques Derrida qui travaille sur le concept de « la différence », une thématique que l’on retrouve au cœur de ses ouvrages. Elle obtient en 1991 un statut de chercheur qu'elle occupe encore aujourd'hui, à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). Sensible à la place des femmes dans notre société, elle a, à différentes périodes des sa vie, affiché ses convictions en défendant, par exemple, la parité au sein des listes électorales, ou en s’élevant contre le recours aux mères-porteuses, ou en s’attaquant à « l’androcentrisme » qui caractérise les sociétés humaines depuis toujours. Elle a publié de nombreux articles et livres, se consacrant surtout ces dernières années à la question des rapports entre les sexes.

En 1997, sa vie a pris un virage inattendu lorsque son mari Lionel Jospin, premier secrétaire du parti socialiste, devint Premier ministre. Dans son sillage, elle découvrira les coulisses du pouvoir mais restera toujours à l’écart affirmant n’avoir « jamais développé sa position dans l’espoir de faire changer son mari d’avis » car pour elle « la modernité n’est pas d’être épouse mais tout simplement d’être femme et citoyenne » (Le Monde , 1998).

Bibliographie

  • Femmes entre sexe et genre (Seuil, 2012)
  • Corps en miettes (Flammarion, 2009)
  • Politique des sexes (Points, 2009)
  • Drame des sexes : Ibsen, Strinberg, Bergman (Seuil, 2008)
  • Engagements (Seuil, 2007)
  • Métaphysiques des sexes (Seuil, 2005)
  • Journal interrompu : 24 janvier-25 mai 2002 (Seuil, 2002)
  • Le passeur de temps : modernité et nostalgie (Seuil, 2000)
  • Critique de l’égocentrisme : l’évènement de l’autre (Galilée, 1996)
  • Volume : philosophies et politiques de l’architecture (Galilée, 1992)

    Biographie de la Documentation de Radio France, le 03/10/2012

actualités sur Sylviane Agacinski