Biographie

Taslima Nasreen est née en 1962 à Mymensingh au Bengladesh d'un père médecin laïque et d'une mère pieuse. Au lycée, elle dirige un journal littéraire, puis elle fonde en 1978 une revue de poésie. Elle mène en parallèle ses études de médecines et l’écriture d’articles contre l’oppression faite aux femmes. Auteure reconnue, elle exerce en tant que gynécologue à l’hôpital de Dacca. Une fatwa la pousse à l’exil en 1994 à la suite de la publication de Lajjā (La Honte) où elle raconte la persécution d’une famille hindoue au Bengladesh. Elle séjourne en Europe, puis s’installe en 2005 à Calcutta en Inde où elle retrouve les traditions bengalies Mais en novembre 2007, elle doit fuir à nouveau sous la pression de fondamentalistes islamistes. Elle séjourne en Suède. De la France, elle reçoit le prix Simone-de-Beauvoir en 2008 et obtient en 2009 un logement de la Ville de Paris dans une résidence d’artistes. Son retour à New Delhi lui a permis de retrouver l'Asie du Sud.

Bibliographie sélective :

  • Lajjā (La Honte), Stock, 1994.
  • L'Alternative ; suivi de Un destin de femme, Stock, 1997.
  • Enfance, au féminin , Stock, 1998.
  • Vent en rafales , Philippe Rey, 2003
  • Rumeurs de haine , Philippe Rey, 2005
  • Libres de le dire , coécrit avec Caroline Fourest, Flammarion, 2010

Biographie réalisée par la Documentation de Radio France, mise à jour le 13/8/2013

actualités sur Taslima Nasreen