Biographie

Née en 1920 à Paris de parents juifs polonais convertis au catholicisme, son père est le sculpteur Marek Szwarc. En 1940 elle part pour Londres ou elle s’engage dans le Corps des volontaires féminines des Forces françaises libres du général de Gaulle. Elle se marie en mai 1944 avec Georges Torres (beau fils de Léon Blum) qui sera tué sur le front en Lorraine en octobre 1944. En 1947 elle accompagne Meyer Levin écrivain américain sur le tournage du documentaire « les illégaux » qui retrace la route suivie par les survivants des camps de concentration qui, après la guerre, tentent de rejoindre la Palestine sur des bateaux clandestins. De cette expérience naitra le livre « Unerschroken » (« sans peur ») publié uniquement en allemand. En 1948, elle épouse Meyer Levin à Paris puis publie un roman inspiré de son expérience de la guerre (et notamment des relations lesbiennes dans les casernes) « Women’s Barracks » qui deviendra un best seller. En 1963, elle suit son mari en Ethiopie où il filme les « fellashas » sur la vie des juifs noirs dans ce pays. Elle y retournera plusieurs fois. Elle est la mère de Gabriel Levin poète et traducteur né en France en 1948. Elle décède en septembre 2012.

Bibliographie sélective

  • Jeunes femmes en uniforme , Paris, Phébus, 2011. Une adaptation française de Women's Barracks .

  • Une Française libre. Journal1939-1945 , Paris, Phébus, 2000, 300 pages (rééd. coll. Libretto, 2007). Le journal des années de guerre.
  • Le Pays des chuchotements (roman), Paris, Séguier, 1987, 215 pages.
  • Les Poupées de cendre , Paris, Le Seuil, 1979, 251 pages (rééd. Phébus, 2003). Un roman dont l'action se déroule en Israël.
  • Pas encore (roman), Paris, Del Duca, 1958, 239 pages.
  • Le sable et l'écume , Paris, Gallimard, 1946, 197 pages. Son premier roman, commencé à l'âge de 17 ans et achevé durant la guerre, publié sous le pseudonyme de Georges Achard, nom de guerre de Georges Torrès.

actualités sur Tereska Torrès