Biographie

  • Le réalisateur autrichien Ulrich Seidl a étudié le cinéma dans l'école la plus célèbre de son pays, la Wiener FilmAkademie. Sa carrière débute en 1980 avec une succession de courts métrages. - - Durant les années 90, Ulrich Seidl signe de nombreux longs métrages documentaires qui montrent sa perception d'une humanité en plein déclin. Ainsi, en 1994, il présente The Last real men, réflexion sur la solitude des autrichiens célibataires recherchant leurs épouses sur des catalogues de femmes asiatiques. L'année suivante, Animal love montre la dépendance, parfois excessive, qui anime les personnes souffrant de solitude vis-à-vis de leurs animaux domestiques. - - Provocateur et dérangeant, Ulrich Seidl tourne en 1999 le documentaire Models, où il suit l'itinéraire d'une jeune mannequin prête à tout pour réussir. Son premier long métrage de fiction, Dog days, bien que toujours basé sur la technique du documentaire, montre la puissance des pulsions intérieures qui habitent les êtres humains lorsqu'elles ressortent au grand jour. En 2008, Import Export, son nouveau film, est présenté en Compétition officielle au Festival de Cannes. Le cinéaste, toujours avec son regard décalé, y brasse les thèmes de l'argent, de la mort, de la sexualité et de la quête du bonheur.