Biographie

Valérie Dréville est née le 1er janvier 1962 dans l'Oise. Elle débute adolescente au cinéma en 1978 dans Tire pas sur mon collant de Michel Lemoine. Elle se forme à l’art dramatique au Théâtre national de Chaillot dans les années 80. Son professeur, An to ine Vitez , lui confie ses premiers grands rôles (Electre d'après Sophocle, Le Soulier de Satin de Claudel). En parallèle, elle suit des cours au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris . Parmi les enseignants, Claude Régy la dirige notamment dans sa mise en scène de la pièce Le Criminel de Leslie Kaplan, puis dans La Terrible voix de Satan de Gregory Motton.Antoine Vitez la sollicite à la Comédie-Française , dont elle devient pensionnaire à la fin des années 80. Elle est remarquée dans La Vie de Galilée. Dans les années 90, elle fait quelques apparitions au cinéma : La Sentinelle d’Arnaud Desplechin, La Maladie de Sachs de Michel Deville…Au théâtre, elle travaille régulièrement avec le metteur en scène russe Ana to li Vassiliev , et tourne dans le monde entier avec Matériau-Médée de Heiner Müller, pièce créée en 2001 à Moscou. Luc Bondy la dirige ensuite dans Phèdre , et elle poursuit sa collaboration avec Claude Régy. En 2008, elle dirige la lecture de La Divine Comédie de Dante au Festival d’Avignon . Elle revient au cinéma dans les années 2000, notamment dans Le loup de la côte Ouest d’Hugo Santiago, 24 heures de la vie d’une femme de Laurent Bouhnik, La Question humaine de Nicolas Klotz… En 2010, on la retrouve dans Chicas de Yasmina Reza et de Sans queue ni tête de Jeanne Labrune. En 2011, elle joue un second rôle dans De bon matin de Jean-Marc Moutout, aux côtés de Jean-Pierre Darroussin. En 2012, elle est au générique du film Elles de Malgorzata Szumowska. Au printemps 2013, elle est à l’affiche des Revenants d’après Henrik Ibsen, mise en scène de Thomas Ostermeier.

Théâtre (sélection) :

  • 1981 Les rustres de Carlo Goldoni, mise en scène de Philippe Mentha
  • 1984 Le Terrier de Franz Kafka, mise en scène de Frédéric Kepler
  • 1991 Iphigénie de Racine, mise en scène de Yannis Kokkos
  • 1992 Le Bal masqué de Mikhail Lermontov, mise en scène d’Anatoli Vassiliev
  • 1994 La Terrible Voix de Satan de Gregory Motton, mise en scène de Claude Régy
  • 2008 Partage de midi de Paul Claudel, mise en scène collective par les comédiens au Festival d’Avignon
  • 2011 Le long voyage du jour à la nuit d’Eugène O’Neill, mise en scène de Célie Pauthe
  • 2013 Les revenants d’après Henrik Ibsen, mise en scène de Thomas Ostermeier

Filmographie sélective :

  • 1978 Tire pas sur mon collant de Michel Lemoine
  • 1980 Mon oncle d’Amérique d’Alain Resnais
  • 1983 Prénom Carmen de Jean-Luc Godard
  • 1992 La Sentinelle d’Arnaud Desplechin
  • 1999 La maladie de Sachs de Michel Deville
  • 2010 Sans queue ni tête de Jeanne Labrune
  • 2011 De bon matin de__ Jean-Marc Moutout
  • 2012 Elles de Malgorzata Szumowska
  • 2012 Les Eclats . Ma gueule, ma révolte, mon nom documentaire de Sylvain George
  • 2012 Les bonnes manières court-métrage de Martin Drouot

Télévision (sélection) :

  • 1981 L’au to mate de Jean-François Claire
  • 1987 Electre d’Hugo Santiago
  • 2003 Un goût de sel d’Hélène Marini
  • 2011 Petite fille de Laetitia Masson

Biographie de la Documentation de Radio France, 05 avril 2013

actualités sur Valérie Dréville