Biographie

Véronique Hermann Sambin est une auteure, compositrice interprète née à Pointe à Pitre en Guadeloupe. Déjà toute jeune elle est passionnée par l’écriture et met ses textes en musique en s’accompagnant au piano. Après des escales à Munich et Anvers, un diplôme d’école de commerce en poche, elle décide de poser ses valises à Paris. Elle y occupe diverses fonctions commerciales avant de se consacrer pleinement à la musique à partir de 2008. Elle se produit sur les scènes des cafés parisiens et des festivals Afro-caribéens (Vibrations Caraïbes, Africaphonie, Influences Caraïbes…). Attachée à sa terre créole, Véronique Hermann Sambin accorde une importance particulière à la mélodie et aux textes, qu’elle écrit aussi bien en créole qu’en français, en anglais. ou en espagnol. Servies par une voix sûre , souple, chaude et bien timbrée, ses chansons emmènent le public vers des territoires inclassables entre le jazz et les musiques caribéennes.

En Juillet 2008, elle se produit en Guadeloupe avec des compositions et des reprises étonnantes (Dominique A, Tom Waits, Chiktay). Elle est également invitée à rejoindre le groupe Soft pour interpréter son titre « Soufriyè » à Lakasa. Elle fait aussi les premières parties du chanteur français Arbon à l’Européen, et de Kimbol à la Scène Bastille. La chanteuse organise une vingtaine de concerts par an en 2009 et 2010 à Paris. En Février 2010, elle rencontre le chanteur franco-haïtien Carlton Rara et l’accompagne en tant que choriste pendant près d’un an. En studio, Véronique pose également des chœurs sur divers albums (Arbon ; Carlton Rara ;Timalo ).En 2010 avec l'association Melumena, Véronique Hermann présente le projet musical Rasinovan , en collaboration avec différents artistes dont le saxophoniste Jean-Rémy Guédon. Elle compose pour l'occasion 3 titres dont les paroles sont tirées de poèmes de l’auteur afro-américain Paul Laurence Dunbar.

En août 2011, elle rencontre le jazzman Xavier Richardeau, lors d’un concert à L’Hemingway en Guadeloupe. L'année suivante ce saxophoniste métropolitain, déjà familier des musiques caraïbes, écrit les arrangements musicaux pour son premier album intitulé Ròz Jériko (Rose de Jéricho). Il compose également 2 morceaux pour ce disque. Toutes les autres musiques sont signées par Véronique Hermann Sambin , à l'exception du thème-titre composé en commun. La "rose" de Jericho est une petite plante sphérique qui a le pouvoir de reverdir après une longue période de sécheresse. La chanson éponyme écrite après le tremblement de terre à Haîti est un symbole de persévérance et d'espoir.Il faut noter que sur l'album cette chanson est accompagnée au pano par un invité exceptionnel: son ainé guadeloupéen Alain Jean-Marie. Pour le reste de l'album la chanteuse est soutenue par un quintet métissé où , en dehors de l'arrangeur X. Richardeau, se distingue particulièrement le jeune et brillant pianiste d'origine martiniquaise, Tony Tixier. La sortie du disque à l'automne 2012 a donné matière à une série de concerts mensuels au Sunset qui se prolongent jusqu'à Mars 2013

Discographie

2012 Rose Jeriko label Art Recordings

En savoir plus

Photo © Mircea Notz

Biographie de la Documentation de Radio France Février 2013