Biographie

De nationalité allemande, Volker Schlöndorff est né à Wiesbaden dans une famille de médecins. Il quitte son pays pour la France à l'âge de quinze ans et poursuit des études chez les Jésuites de Vannes, puis au lycée Henri IV. Après un diplôme en sciences politiques et en philosophie, il s'inscrit à l'Institut de hautes études cinématographiques (Idhec). En 1960, il réalise un court-métrage, Wen Kummers , et devient l'assistant de Jean-Pierre Melville, Alain Resnais, Louis Malle de 1960 à 1965. De retour en Allemagne, il réalise en 1966 Les Désarrois de l'élève Törless , adapté du roman de Robert Musil, qui traite de l’antisémitisme dans un internat. Le film obtient le Prix de la critique internationale au Festival de Cannes et le Ruban d’argent en RFA. Jusqu’à la chute du Mur de Berlin, son œuvre s’attache à montrer l’Allemagne divisée, avec notamment L’Honneur perdu de Katharina Blum (1975), qu'il réalise avec son ex-femme Margarethe von Trotta. Le film, prix de la critique à Cannes, montre une femme victime d’une chasse aux sorcières menée par la police fédérale. Il réalisa en 1978 L’Allemagne en automne , avec des intellectuels et des artistes ouest-allemandes, parmi lesquelles H. Böll, A. Muge et R.W. Fassbinder. Ce documentaire politique fait le récit de l'enlèvement de H.M. Schleyer à la mort d'Andreas Baader, événements tragiques survenus en R.F.A. en octobre 1977. En 1979, Le Tambour , tiré d’un roman éponyme de Gunther Grass, obtient la Palme d’or du Festival de Cannes ; le film marquera sa consécration mondiale. Après la réunification il sera chargé par le gouvernement de privatiser les studios de Babelsberg, site important de la production cinématographique de la RDA. En 2000, sort Les trois vies de Rita Vogt , l'histoire d’une terroriste ouest-allemande cachée à l’Est sous une fausse identité. Quelques années plus tard, en 2007, Ulzhan , long-métrage sur l’aventure et la contemplation, est présenté en hommage du 60e anniversaire du Festival. Schlöndorff est avec Herzog, Fassbinder et Wenders l’un des principaux acteurs du renouveau du cinéma germanique, héritier de Brecht et fidèle à l’esprit du manifeste d’Oberhausen de 1962 pour un cinéma moderne et engagé dans la critique sociale et politique. L’histoire et le questionnement sur l’identité de l’Allemagne imprègnent son cinéma qui persiste à raconter la vie de son pays : « Je suis plutôt quelqu’un qui regarde en arrière qu’en avant. Je réfléchis sur le passé en permanence. » Filmographie sélective

  • Diplomatie , 2014
  • La mer à l'aube , 2011
  • Ulzhan, 2007
  • L'héroïne de Gdansk , 2006
  • Le neuvième jour , 2004
  • Les trois vies de Rita Vogt , 2000
  • Palmetto , 1 998
  • Le Roi des aulnes, 1996
  • Mort d'un commis voyageur , 1985
  • Un amour de Swann , 1984
  • Le Tambour , 1979
  • L'Allemagne en automne , 1978
  • Le Coup de grâce , 1976
  • L'honneur perdu de Katharina Blum , 1975
  • Michaël Kohlhaas, le rebelle, 1968
  • Les désarrois de l'élève Törless , 1966

Biographie de la Documentation de Radio France - 05/03/2012 mis à jour le 03/03/2014

Photo © Britta Pedersen/DPA/MAXPPP

actualités sur Volker Schlöndorff