Biographie

Weepers Circus a été formé par Franck George, Eric Kaija Guerrier, Alexandre George et Denis Leonhardt, alors camarades de lycée. À leurs débuts ils sont influencés par des artistes rock britanniques et américains, tels les Beatles ou Led Zeppelin. Le groupe commence à se produire dans sa région et monte des spectacles scéniques, Le Requiem en 1992 et Les Fables en 1994, avant d'enregistrer ses premiers disques à la fin des années 1990. Le succès de leurs premiers albums, Le Fou et la Balance (1997) et L'Épouvantail (1999) leur permet d'entreprendre des tournées nationales. En 2000, ils signent en licence avec Philips/Universal et font la connaissance de Caroline Loeb, qui mettra en scène trois de leurs spectacles[2] autour des albums L'Ombre et la Demoiselle (2000), Faites entrer (2003) et La Monstrueuse Parade (2005).

Dans son quatrième album, Faites entrer, le Weepers Circus est rejoint par un nouveau membre, le batteur Alexandre « Goulec » Bertrand. Le groupe est également accompagné par plusieurs invités, dont Serge Bégout du groupe Têtes Raides et la chanteuse Olivia Ruiz, rencontrés en 2002. L'album suivant, La Monstrueuse Parade, est inspiré du film Freaks de Tod Browning. Le sixième album, Tout n'est plus si noir..., paraît en 2007. Plusieurs artistes invités participent à l'enregistrement, notamment Mathias Malzieu du groupe Dionysos, Olivia Ruiz et la comédienne Irène Jacob. Christian Houllé, qui réalisait déjà les clips du groupe pour les précédents albums, intègre le groupe en 2007.

Après une longue tournée française et européenne, paraît en mars 2009 le septième album sobrement intitulé En concert comprenant un remix inédit (avec son clip) du titre Tout le monde chante (remixé par les Gaillards, un collectif de jeunes arrangeurs de l'Essonne, fans de rap et de slam), ainsi qu'une reprise de Led Zeppelin : Kashmir. En 2009 toujours, le Weepers Circus participe au nouvel album de Caroline Loeb (tout en ayant effectué la bande son d'ouverture de son spectacle Mistinguett, Madonna et Moi), de même qu'au cinquième album du groupe de grind metal Inhumate. Il compose également la musique d'une pièce de théâtre montée par la Compagnie Sémaphore (mise en scène par Denis Woelffel) sur un texte de Philippe Dorin (Dans ma maison de papier, j'ai des poèmes sur le feu).

Le groupe publie son huitième album le 16 novembre 2009. Intitulé À la récré, il s'agit d'un livre-disque grand format de chansons pour enfants (illustrées par Tomi Ungerer) comportant à la fois des classiques de la chanson enfantine et des compositions originales. De nombreux invités sont de la partie : Serge Bégout (du groupe Têtes Raides), Frédérique Bel, Agnès Bonfillon, Emma Daumas, Juliette, Didier Lockwood, Caroline Loeb, Christine Ott, Olivia Ruiz, Roger Siffer, etc. Ce projet reçoit le "Coup de Cœur" de l'Académie Charles Cros.

En juin 2011, est publié un hommage collectif à Georges Brassens, intitulé "Brassens chanté par...", avec la participation (sur deux titres) du Weepers Circus. Les autres participants sont Agnès Bihl, les Ogres de Barback, Debout sur le Zinc, Aldebert et Yves Jamait.

Depuis décembre 2009, le groupe est en tournée à la fois avec le spectacle À la récré (jeune public) et le spectacle « tout public ».

Le neuvième album (studio), sous forme de livre-disque, paraît le 10 octobre 2011. Le titre en est N'importe où, hors du monde. Le groupe se remet une fois de plus en question en y injectant des influences électro-pop, une recherche sonore inédite et des arrangements luxuriants. Une quarantaine d'invités prestigieux sont de l'aventure (pour des textes ou pour des duos) : Michel Rocard, Jean Rochefort, Jean-Claude Carrière, Cali, Juliette, Dominique A, Maxime Chattam, François Bon, Gilles Verlant, Richard Lornac…Le spectacle issu de cet opus est mis en scène par Juliette.

Le 8 octobre 2011, le groupe reçoit le prix du Bretzel d'Or 2011 (promotion Tomi Ungerer) par l'Institut des Arts et Traditions Populaires d'Alsace.

Formation actuelle

  • Alexandre George : chant, guitares, chœurs
  • Franck George : violoncelle, basse, chœurs
  • Eric Kaija Guerrier : guitares, chœurs
  • Denis Leonhardt : clarinette, clarinette basse, saxophone soprano, chœurs
  • Alexandre « Goulec » Bertrand : batterie, percussions, chœurs
  • Christian Houllé : claviers, samples, chœurs, vidéo

SOURCE: Wikipédia

actualités sur Weepers circus