Biographie

Yves Bonnefoy, né à Tours (Indre-et-Loire) le 24 juin 1923, est un poète, critique et traducteur français.

Après avoir passé les baccalauréats de mathématiques et de philosophie,**** il poursuit ses études en mathématiques, épistémologie et philosophie, à Tours puis à l'université de Poitiers et, dès 1943, à la Sorbonne. C'est à cette époque qu'il décide de se consacrer à la poésie.

À Paris, le jeune Yves Bonnefoy se lie d'amitié avec des figures du mouvement surréaliste, des peintres, et des poètes tels que Paul Celan , Alberto Giacometti , ou encore Balthus . Influencé par le surréalisme, il écrit d'abord des poèmes marqués par ce mouvement. De 1949 à 1953, le poète voyage en Europe, puis travaille pendant trois ans au CNRS où il étudie la méthodologie critique aux États-Unis. Dès 1954, il devient critique artistique, parallèlement à son activité de poète : ses travaux portent principalement sur la peinture et la poésie, et les rapports entre les différentes pratiques artistiques. À cette époque, il est également traducteur de Shakespeare , ou du poète Yeats . À partir de 1960, il est aussi professeur invité dans des universités en France, en Suisse ou aux États-Unis, puis conférencier au Collège de France. Les cours qu'il a donnés là-bas furent réunis et publiés auSeuil en 1999. Par la suite, il dirige chez Flammarion la collection Idées et Recherche , ainsi que la rédaction du Dictionnaire des mythologies et des religions des sociétés traditionnelles du monde antique .

En 1946, Yves Bonnefoy crée la revue surréalisteLa Révolution la Nuit , dans laquelle il publie un fragment de l'un de ses poèmes, Le Coeur-Espace . Entre 1966 et 1972, il devient co-rédacteur de la revue L'Éphémère . C'est en 1953 qu'il publie son premier recueil de poèmes, intitulé Du mouvement et de l'immobilité de Douve . Puis viennent ensuite : Dans le leurre du seuil (1975),La Vie errante (1993), et Les planches courbes (2001). En 1972, Yves Bonnefoy publie également un récit autobiographique, L'Arrière-pays . En 1955, avec le scénariste Roger Livet , il réalise un court métrage, Royaumes de ce monde , au sujet de l'annonciation dans la peinture. Ce film remporte le grand prix des premières journées internationales du court-métrage. L'œuvre de Yves Bonnefoy reçoit de multiples prix : le prix des critiques en 1971, le grand prix de poésie de l'Académie française en 1981, le prix Kafka en 2007, et bien d'autres.

En 2016, il publie plusieurs ouvrages :

Ensemble encore. Suivi de Perambulans in noctem (Mercure de France)

L’Echarpe rouge , (Mercure de France)

La Poésie et la gnose , (Galilée)Retrouvez sa biographie-bibliographie complète sur le site de la Bibliothèque nationale de France :