Biographie

Yvette Horner , née le 22 septembre 1922 à Tarbes, est une accordéoniste française.

Elle étudie la musique au Conservatoire de Tarbes puis au Conservatoire de Toulouse où, âgée de 11 ans, elle obtient un 1er prix de piano. Sa mère l'oblige à abandonner son instrument pour l'accordéon, estimant que "Des accordéonistes femmes, il n'y en a pas et là, tu te feras une situation." La jeune fille commence à se produire dans les casinos. Son éducation se poursuit à Paris où elle est l'élève de Robert Bréard. Horner remporte la Coupe du monde de l'accordéon en 1948.

En 1950, elle reçoit le Grand Prix du disque de l’Académie Charles-Cros pour le Jardin secret d'Yvette Horner.

En 1952, Calor, qui sponsorise le Tour de France, lui propose d'accompagner la course. Elle joue sur un podium, à l'arrivée de chaque étape. Coiffée d'un sombrero et juchée sur le toit d'une Citroën Traction avant aux couleurs de la marque Suze.

Dans les années 1990, elle se produit sur scène en compagnie de Marcel Azzola et interprète sur la scène du Casino de Paris un de ses raps "Play Yvette". Elle s'impose dans la comédie musicale, "Paris Broadway", accompagnée par le Jazz Orchestra et l'Ensemble de Cordes de l'Opéra de Paris.

En 1998, Maurice Béjart l'invite à participer à son ballet "Casse-Noisette", elle joue de l'accordéon au milieu des danseurs en tenue de scène créée par Jean-Paul Gaultier qui devient son couturier fétiche.

En 2001, à l'âge de 79 ans, elle se produit avec "La Campagnie des Musiques à Ouïr" pour la plus grande joie du public.

En 2007 son album Double d'Or sort.

En 2009, elle prend part à la tournée La Plus grande guinguette du monde .

En 2010, le spectacle musical La Madone des dancings , les mille vies d’Yvette Horner, adapté par Eudes Labrusse et mis en scène par Dominique Verrier, est présenté à Avignon dans le cadre du festival off . Il s'inspire de la série radiophonique Les Grandes histoires d'Yvette , produite par Sylvie Gasteau et diffusée en 2005 par France Culture. Le rôle d'Yvette Horner est interprété par l'actrice Antoinette Moya.

Durant sa carrière, Yvette Horner aborde de nombreux styles musicaux, ce qui l'amène à collaborer avec le pianiste classique Samson François, le trompettiste de jazz Jac Berrocal, ou encore l'harmoniciste américain Charlie McCoy avec lequel elle enregistre à Nashville un album d'inspiration country.

On ne compte plus ses prix et récompenses : Coupe Mondiale de l'accordéon, Grand Prix de l'Académie Charles Cros, elle est Reine des Six Jours de Paris et Reine des Six Jours de Madrid...

Yvette Horner est faite commandeur de l'Ordre national du Mérite le 17 avril 2002. Nommée Officier de l'Ordre national de la Légion d'honneur le 17 décembre 1996, elle est élevée au grade de Commandeur le 22 avril 2011 et décorée le 28 septembre 2011.

Elle a réussi à s'imposer dans un monde où l'accordéon, jusqu'à son arrivée, était un apanage masculin.

Ses tenues de scène signées Jean-Paul Gaultier et sa chevelure rouge font désormais partie de l'univers musical français. Elle s'est récemment retirée dans une résidence hôtelière à Paris où elle a gardé l'essentiel de sa vie : trois accordéons.

Discographie sélective :

  • 1994 : Les Rois de l'accordéon

  • 1995 : Perles d'accordéon

  • 2003 : L'essentiel 2003

  • 2007 : Double d'Or

  • 2009 : Notre-Dame de l'accordéon

  • 2012 : Hors Norme

Photo © : Sony****

Biographie de la documentation de Radio France août 2012

actualités sur Yvette Horner