Biographie

Né à Paris le 28 juillet 1950 d'une mère française et d'un père roumain, réfugié politique, Zéno Bianu, signataire du Manifeste électrique en 1971, est l'auteur d'une oeuvre multiple où s’entrecroisent la poésie, l’art, le jazz, le théâtre et l'Orient. En 1973, son premier voyage en Inde marque son écriture de Mantra (1984) au Traité des possibles (1997). A partir de 1986, suite à un voyage au Tibet, il publie des poètes indiens contemporains dans La Parole et la Saveur (1986), des poètes classiques chinois dans La Montagne vide (1987) et les paroles des Indiens précolombiens dans El Dorado. Avec Alain Borer, Serge Sautreau et André Velter, il fonde Les Cahiers de Zanzibar en 1992. Par ailleurs, il traduit Le Chevalier d'Olmedo de Lope de Vega, mise en scène de Lluís Pasqual créé en Avignon (1992) ; d’autres collaborations suivront : Le Livre de Spencer d'après Christopher Marlowe (1994) et Le Phénix de Marina Tsvétaiéva (1996). Il traduit également, avec Georges Kassaï, l’œuvre des écrivains hongrois**** Sandor Marais et Miklós Szentkuthy. Sa poésie laconique, serrée et dure montre l’être humain vers une perfection inatteignable.

Bibliographie sélective

  • Poèmes à dire : une anthologie de poésie contemporaine francophone , prés., Gallimard, 2013
  • Eros émerveillé : anthologie de la poésie érotique française , éd., Gallimard, 2012
  • Le désespoir n'existe pas : poème , Gallimard, 2010
  • Les poètes du Grand jeu , éd., Gallimard, 2003
  • Infiniment proche , Gallimard, 2000
  • Le ciel intérieur , Fata Morgana, 2000
  • Traité des possibles , Fata Morgana, 1998
  • Fatigue de la lumière , Granit, 1991
  • Mantra , Cahiers des brisants, 1984

Photo © Chantal Messagier.

Biographie de la documentation de Radio France, le 19/042013 mis à jour le 03/03/2014