Biographie

Dans une écriture imprégnée des parfums et des sons de son île natale, Cuba, dont elle est exilée depuis 1995, Zoé Valdès affirme aussi un ton féroce. Pour France Inter, elle participe à OLI, les contes pour enfants (podcasts).

Romancière, poète et scénariste, Zoé Valdés est née le 2 mai 1959 à La Havane, l’année même où Fidel Castro prit le pouvoir à Cuba. Auteure de plus d’une vingtaine d’ouvrages, elle tisse des histoires emplies de nostalgie, de rage et de tristesse. 

En janvier 1995, après la publication en France de son roman, Le Néant quotidien, qui décrivait la grande dépression cubaine de ces années-là, elle est contrainte à l’exil, pour insoumission au régime castriste, accompagnée de son conjoint, le réalisateur Ricardo Vega et de sa fille, Luna. 

Elle avait déjà vécu en France puisqu’elle faisait partie de la délégation cubaine à l'UNESCO (1983-1988), puis de l'Office culturel de Cuba à Paris. Elle a aussi dirigé une revue cinématographique, Cine cubano

Elle réside actuellement en France et bénéficie de la double nationalité, française et espagnole. Son premier livre écrit hors de Cuba en 1998 s’intitule Café nostalgia, un café qui existe vraiment à Miami, lieu d’exil obligé des Cubains, et qui a donné son nom à un groupe de musiciens qui enregistra la bande originale de ce roman afin que l’on puisse danser en lisant ou inversement. 

En 2011, elle fait renaître son personnage, Yocandra, son double, dans un roman, Le Paradis du Néant, reprenant par personnage interposé le long et douloureux voyage vers l’exil. 

Bibliographie sélective

  • La Chasseuse d'Sstres (Lattès, 2014)
  • Giulietta Masina : la muse de Fellini (Tour Verte, 2013)
  • La Nuit à Rebours (Arthaud, 2013)
  • L’Éternité de l’Instant (Gallimard, 2007)
  • Une Habanera à Paris : poèmes (Gallimard, 2005)
  • Louves de Mer (Gallimard, 2005)
  • Cher Premier Amour (Actes sud, 2002)
  • Miracle à Miami (Gallimard, 2002)
  • Trafiquants de Beauté (Actes sud, 2001)
  • Moïses Finalé : le Rituel Infini (Cercle d’Art, 2000)
  • Le Pied de mon Père (Gallimard, 2000)
  • Les Cubains avec Robert Van der Hilst (Vents de Sable, 2001)
  • La Douleur du Dollar (Actes sud, 1999)
  • Compartiments Fumeurs : Poèmes (Actes Sud, 1999)
  • La Sous-développée (Actes Sud, 1998)

Prix

  • 1982 1er Prix de Poésie Roque Dalton y Jaime Suárez Quemain - 1990
  • 1er Prix Coral al mejor guión cinematográfico - 1995
  • 1er Prix de nouvelles Juan March Cencillo - 1996
  • 1er Finaliste Planeta - 1997
  • 1er Liberatur Preis otorgado a La nada cotidiana - 1999
  • Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres - 2007
  • Prix Carbet Lycéen - 2008

actualités sur Zoé Valdès