Cette année, Jean-Marie Le Pen ne devrait pas défiler au premier rang du cortège
Cette année, Jean-Marie Le Pen ne devrait pas défiler au premier rang du cortège © MaxPPP / Julien MUGUET

Le traditionnel défilé du 1er mai, aurait pu être l’occasion pour le Front National de fêter ses bons résultats aux dernières élections, mais le divorce en cours entre Jean-Marie Le Pen et sa fille risque de gâcher la fête.

Jean-Marie Le Pen sera bien dans le cortège ce vendredi, mais cette fois, pas au premier rang. Le fondateur du Front National, 86 ans maintenant, est relégué au deuxième rideau expliquent discrètement des dirigeants du parti. Pour cette année, l’actuelle présidente, Marine Le Pen, préfère s’entourer des 62 nouveaux conseillers départementaux, fraîchement élus ou réélus, mais "il n’y a pas de rétrogradations, a ironisé Marine Le Pen, on n’est pas à cour princière."

Jean-Marie Le Pen interdit de discours

N’empêche, le patriarche fondateur, est placé derrière, avec les autres ténors, et il ne doit pas prendre la parole, en tout cas, pas à la tribune. C’est sa fille qui se charge seule du discours cette année. Un discours "assez musclé" de l’aveu même de son bras droit, Florian Philippot. Marine Le Pen va parler de l’actualité, l’immigration, l’islamisme, l’économie et l’Europe. En fait en le privant de tribune, les cadres du parti espèrent éviter un nouveau dérapage de Jean-Marie Le Pen.

Un défilé à la veille de son passage devant le bureau du parti…

Car le fondateur du Front National, initialement convoqué devant le bureau exécutif du parti, sorte de commission de discipline, le lundi 27 avril, n’y passera finalement que ce lundi 4 mai (NDLR : sa première convocation avait été repoussée après son hospitalisation) soit près d’un mois après ses propos polémique dans l’hebdomadaire d’extrême droite Rivarol. Jean-Marie Le Pen y défendait, une nouvelle fois le maréchal Pétain et y a redit sa haine des immigrés, d’où cette convocation, demandée par sa propre fille. D’où aussi la nomination, à sa place, de la petite dernière, Marion Maréchal-Le Pen, comme tête de liste du FN pour les élections régionales de décembre prochain dans la région PACA.

… Et en pleine enquête sur son patrimoine

Autres tâches au tableau : les révélations de Mediapart sur un possible compte bancaire caché en Suisse. Le journal en ligne affirme que Jean-Marie Le Pen serait l’heureux propriétaire de quelques 2.2 millions d’euros, en lingots et en pièces notamment, bien à l’abri chez nos voisins helvètes. Une révélation que le président d’honneur du FN n’a pas encore démentie et qu el parquet de Nanterre est en train d’étudier attentivement.

Un défilé du 1er mai particulier au Front National >

Le reportage de Nasser Madji

1'23

Le défilé du 1er mai 2015 s'annonce tendu pour le Front National

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.