[scald=62509:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Plus de huit Français sur dix (82%) sont inquiets face à la crise européenne et jugent à 44% que l'euro en amplifie les effets, selon un sondage Harris Interactive pour Le Nouvel Observateur publié mercredi.

Soixante pour cent des personnes interrogées se disent "plutôt" inquiètes, 22% se disent "très" inquiètes. Seize pour cent ne manifestent pas d'inquiétude particulière.

Elles sont 37% à estimer que l'Union européenne protège ses citoyens, contre 32% qui jugent qu'elle les fragilise.

Quarante-quatre pour cent considèrent que l'euro a tendance à amplifier les effets de la crise plutôt qu'à les atténuer (31%).

Une majorité de Français souhaite néanmoins voir continuer à exister la monnaie unique, avec l'ensemble des pays membres (44%), sans la Grèce (12%) ou sans les quelques pays aux situations les plus critiques (19%). Vingt pour cent privilégient une disparition de l'euro, selon Harris Interactive.

L'enquête a été réalisée en ligne du 4 au 7 novembre auprès d'une échantillon de 1.803 personnes représentatif de la population française âgés de 18 ans et plus.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.