Jeanne d'Arc
Jeanne d'Arc © / CC François Trazzi

Week-end de mobilisation en perspective. Comme chaque année, 1er mai oblige, les syndicats défileront dans les rues des grandes villes. Comme chaque année aussi, à l'occasion du 1er mai, le Front national rendra hommage à Jeanne d'Arc. Hommage particulier, puisque le parti de Marine Le Pen a renoncé à son défilé traditionnel, au contraire de son père, Jean Marie Le Pen, exclu l'année dernière.

Officiellement, c’est pour des raisons de sécurité que le Front National de Marine Le Pen a renoncé à son grand défilé du 1er mai. Le parti a été désigné comme cible potentielle par l’organisation Etat islamique et le ministère de l’intérieur lui a rappelé que le risque zéro n’existait pas.

Officieusement, c’est surtout, parce que ce défilé du 1er mai est devenu un véritable casse-tête pour Marine le Pen. Il y a d’abord les crânes rasés qu’il faut écarter, pour éviter les bras tendu ou des agressions de journalistes. Il y a aussi les opposants, qui peuvent détourner l’évènement, comme par exemple les Femens l’année dernière. Et puis il y a ce père incontrôlable, Jean Marie Le Pen, qui s’était imposé à la tribune l’an passé, quelques jours après avoir récidivé sur le détail, le dérapage de trop qui a scellé la rupture avec sa fille et le FN quelques mois plus tard.

Pas question donc pour Marine le Pen de revivre un tel 1er mai. Le défilé cède donc sa place à un grand banquet populaire à la Villette, mais l’hommage à Jeanne D’Arc, lui, se fera en fin de matinée, uniquement avec le bureau politique du FN et Place Saint Augustin, au lieu de la traditionnelle place des Pyramides, où Jean Marie le Pen sera, lui, une heure plus tôt.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.