François Baroin est-il le bon chef pour mener les législatives ? Cet homme, si souvent promis au poste de premier, va peut-être pouvoir enfin jouer un rôle de premier plan.

François Baroin a soutenu le candidat François Fillon tout au long de la campagne présidentielle.
François Baroin a soutenu le candidat François Fillon tout au long de la campagne présidentielle. © AFP / Patrick Kovarik

François Baroin a été désigné pour mener la campagne des législatives pour le parti "Les Républicains". Sera-t-il à la hauteur ? Ce mardi après-midi, un bureau politique doit officiellement lancer cette campagne. Portrait de cet homme, à qui tout a toujours souri :

Si François Baroin a obtenu ce qu'il souhaitait, c'est-à-dire le leadership dans la bataille des législatives, ce n'est pas nécessairement grâce son talent. Ce qui a joué avant toute chose, et il le sait, c'est sa notoriété. Face à Emmanuel Macron, à Marine Le Pen et à Jean-Luc Mélenchon, qui incarneront - qu'ils le veuillent ou non - chacun leur camp en juin prochain, il fallait à droite un représentant de la même envergure médiatique.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Une position centrale

Le second élément qui a conduit à sa désignation comme chef de la droite pour ces législatives, c'est sa position quasi-centrale au sein du parti "Les Républicains". Sa ligne modérée a toujours convenu aux juppéistes et, en même temps, les sarkozystes, eux, restent convaincus de sa loyauté.

Le problème, tout de même, pour cet enfant chéri de la Chiraquie, c'est sa faculté - ou pas - à résister au combat avec le Front national. Laurent Wauquiez, qui patiente avant de récupérer le parti, est persuadé qu'il en est incapable et que cette place de général en chef risque de l'abîmer. Ce qui ferait un candidat de moins dans la perspective de 2022.