Alain Juppé et François Fillon lors d'un meeting en 2013
Alain Juppé et François Fillon lors d'un meeting en 2013 © Radio France / Fabien Cottereau

François Fillon dans la Sarthe, Alain Juppé à l'université d'été du Medef... Les deux principaux candidats à la primaire UMP se sont affronté à distance, tapant chacun de son côté sur un PS affaibli par le changement de gouvernement.

Ils ont tous deux été Premier ministre, ils aimeraient tous deux être président de la République. Les deux candidats UMP à la primaire ont fait leur rentrée mercredi, à distance et respectivement sur TF1 et France 2.

Sur la première chaîne, François Fillon a réaffirmé sa volonté d'être le candidat de l'UMP en 2017...

Tandis que son challenger Alain Juppé faisait de même sur France 2...

L'inconnue, ça reste toutefois le retour ou non de Nicolas Sarkozy. L'ancien président est toujours le préféré des militants UMP, qui espèrent le voir revenir mettre de l'ordre dans un parti soumis aux divisions.

Même dans les rangs fillonistes, à Rouez dans la Sarthe, on ne pense qu'à ça, Stéphane Robert

Le gouvernement Valls 2, une proie facile ?

Il faut dire que le récent remaniement suite au départ fracassant d'Arnaud Montebourg est du pain bénit pour l'opposition. L'UMP demande déjà à Manuel Valls d'engager la responsabilité de son gouvernement, "en urgence", devant le Parlement. Manuel Valls a d'ailleurs prévu un vote de confiance, en septembre ou en octobre, tout en précisant bien que ce vote devrait porter "sur un programme de travail"... Et pas forcément sur la composition des ministères.

Pour Valérie Debord, déléguée générale adjointe de l'UMP, c'est la légitimité du gouvernement qui se joue

Un gouvernement et un Premier ministre qui ont en tout cas déjà remporté la confiance des patrons : ovationné à l'université d'été du Mede, Manuel Valls y a prononcé un discours très apprécié en faveur de l'entreprise et des chefs d'entreprises.

► ► ► À LIRE | L'exécutif et les entreprises bras dessus bras dessous

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.