marie-arlette carlotti éliminée de la primaire socialiste à marseille
marie-arlette carlotti éliminée de la primaire socialiste à marseille © reuters

Au premier tour des primaires socialistes pour désigner le futur concurrent de Jean-Claude Gaudin, c'est Samia Ghali qui l'emporte. Elle affrontera Patrick Menucci au second tour. La ministre Marie-Arlette Carlotti, elle, se dit victime du clientélisme.

À peine terminé, ce premier tour de primaires laisse un goût de défaite pour les socialistes marseillais. Avant même le second tour et bien avant les municipales, ils apparaissent divisés.

Car la ministre Marie-Arlette Carlotti, éliminée, dénonce déjà le résultat surprise de cette élection, menée pour l'instant par la sénatrice Samia Ghali. Une victoire...trichée, pour la ministre.

Au micro de Philippe Boccara, Marie-Arlette Carlotti dénonce le clientélisme ambiant.

Personne n'avait vu jusqu'à présent ce système fonctionner avec une telle puissance, avec un tel sentiment d'impunité, à la vue de tous, avec des dizaines de mini bus qui sillonnent la ville, avec des échanges d'argent, des intimidations, le tout avec une organisation que je qualifierai de paramilitaire.

Le scrutin a en effet été émaillé de nombreux incidents dans les bureaux du nord de la ville. Pendant le scrutin, Marie-Arlette Carlotti a dit vouloir demander à la Haute autorité des primaires, qui a fixé à 20.000 euros le plafond des dépenses pour chaque candidat, de "recueillir les comptes de campagne" de chaque candidat sous 24 heures "afin de constater dès cette semaine si les plafonds autorisés ont été ou non dépassés". Mais à l'issue de la soirée électorale, aucune plainte n'a été enregistrée, et la ministre appelle simplement à voter pour Patrick Menucci.

Victoire surprise pour la représentante des quartiers

L'héroïne de la soirée a donc pu savourer sa victoire. Samia Ghali a créé la surprise en terminant en devançant tout le monde. Le scrutin a rassemblé 19.000 électeurs qui l'ont poussée en tête des primaires.

La candidate assure vouloir axer sa future campagne sur la lutte contre les inégalités. Samia Ghali (au micro de Laurent Gauriat)

Quant à son futur adversaire du second tour, Patrick Menucci, il tempère mais n'hésite pas à évoquer le clientélisme... à droite, bien sûr.

"Les Marseillais auront l'occasion de sélectionner le candidat pour affronter Jean-Claude Gaudin, mais aussi de tourner la page de l'immobilisme et du clientélisme, des pratiques qui doivent disparaître de notre ville", explique le député.

D'autres primaires s'achèvent

Au Havre, Camille Galap a remporté la primaire dès le 1er tour avec 57,58% des voix devant le chef du de file du groupe socialiste au conseil municipal Laurent Logiou (38,52%), selon le site internet du PS local. A Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), Pierre Gaborit (42,9%) a devancé Judith Shan (29%) et à Aix-en-Provence, Edouard Baldo (753 voix) est arrivé devant Jacky Lecuivre (540 voix).

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.