Renaud Van Ruymbeke
Renaud Van Ruymbeke © Benoît Collombat

Le juge Van Ruymbeke détient enfin la preuve d'un probable financement occulte de la campagne de Balladur, dans le volet financier de l'affaire Karachi. C'est une information France Info.

Le juge a désormais la preuve que l'un des intermédiaires, qui est intervenu dans les marchés d'armement passé par la France en 94, a utilisé une partie de ses commissions pour financer des enquêtes d'opinion sur la popularité d'Edouard Balladur, alors Premier ministre et candidat à la présidentielle.

Le juge détiendrait donc la pièce du puzzle qui lui manquait pour prouver que les contrats d'armement conclus sous Balladur ont donné lieu a des rétrocommissions.

Elodie Guéguen

Cette découverte prouve qu'il y a rétrocommission et on peut aller rapidement vers des mises examen

La vérité judicaire n'est pas loin, selon Gilles Sanson, l'un des rescapés de l'attentat de Karachi, interrogé par Elodie Guéguen

> ### Notre intime conviction c'est de dire qu'il y a un lien entre un attentat et une affaire financière Yves Fromion, député UMP du Cher était président de la mission d'information parlementaire sur l'attentat. Pour lui, si de l'argent peut avoir été détourné lors du marché, rien ne prouve en revanche qu'il y ait un lien avec l'attentat de Karachi._Yves Fromion avec Ludovic Piedtenu_
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.