Cinq soldats français ont été tués aujourd’hui et quatre autres grièvement blessés dans un attentat suicide, dans la vallée de la Kapisa. «Leur cause est juste» a dit François Fillon à l’Assemblée nationale qui a observé une minute de silence.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.