[scald=61097:sdl_editor_representation]MARSEILLE (Reuters) - Les intempéries, qui ont fait un mort dans l'Hérault, menacent encore pour le week-end une quinzaine de départements du sud de la France et de la Corse, selon Météo-France et les préfectures.

Météo-France a notamment annoncé samedi la mise en vigilance "orange" des Hautes-Pyrénées, de la Haute-Garonne, de l'Ariège, et des Alpes-Maritimes pour risque de fortes précipitations jusqu'à dimanche soir .

Une vigilance orange "submersion" a été déclenchée en Haute-Corse, dans le Var et les Alpes-Maritimes où le renforcement des vents, associé aux fortes pluies, devrait produire une montée du niveau de la mer de l'ordre de 15 à 20 cm.

Quelques 600 personnes ont été évacuées préventivement sur le littoral et dans les terres dans les Alpes-Maritimes, près de Cannes et Grasse, a indiqué la préfecture.

Une vigilance orange "pluies-inondations" est maintenue dans les départements du Gard, de l'Hérault, de la Lozère, du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône.

Le corps d'un homme emporté vendredi par les inondations dans l'Hérault a par ailleurs été découvert samedi matin. Il s'agit sans doute d'un Allemand sans domicile fixe de 51 ans disparu vendredi à Lézignan, a dit samedi à Reuters Nicolas Honoré, directeur de cabinet du préfet.

Dans les Alpes-Maritimes, "les dégradations à prévoir dans le département conduisent à envisager des évacuations de population", dit-on à la préfecture de la zone de défense et sécurité Sud.

PRÈS DE 400 INTERVENTIONS DANS LE GARD

Dans le Var, les pompiers ont réalisé samedi une centaine d'interventions, en majorité entre Roquebrune-sur-Argens et les Arcs, dans le nord-est du département, dans une zone déjà touchée par les inondations de juin 2010 qui avaient fait 23 morts et deux disparus.

Des hélicoptères sont mobilisés pour suivre l'évolution des cours d'eau et sont intervenus samedi matin à Roquebrune-sur-Argens pour hélitreuiller 12 personnes, dont deux enfants, appartenant à la communauté des gens du voyage. Ils avaient trouvé refuge sur les toits de leurs caravanes pour échapper à la montée des eaux.

Dans les Bouches-du-Rhône, c'est le Rhône qui flirte avec sa cote d'alerte de 7.000 m3 par seconde dans le secteur d'Arles.

Le SYMADREM (Syndicat mixte interrégional d'aménagement des digues du delta du Rhône et de la mer) a déclenché le niveau 2 de l'alerte vigilance crues à midi.

"La mise en place de motopompes sera effective dès 7.200 m3/sec de débit" , a indiqué la mairie d'Arles dans un communiqué, précisant qu'un message de mise à l'abri a été envoyé à certains habitants de Camargue, notamment dans le secteur des Ségonnaux.

Dans le Var, l'évacuation d'une demi-douzaine de campings était programmée dans la matinée à titre préventif.

Les 90 résidents d'une maison de retraite de Barjols avaient déjà été mis en sécurité la veille au premier étage de l'établissement en raison de la brusque montée des eaux.

Une dizaine de routes départementales étaient également coupées à la circulation et les compétitions sportives du week-end ont été annulées, notamment le match de rugby qui devait opposer samedi après-midi Toulon à Agen.

Dans le Gard, près de 400 interventions de pompiers ont été recensées depuis le début des intempéries dans le département où un demi-millier de personnes restaient privées d'électricité dans le secteur d'Anduze.

Jean-François Rosnoblet, avec Nicolas Fichot à Toulouse et Thierry Lévêque à Paris, édité par Jean-Loup Fiévet

Mots-clés :

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.