Marine Le Pen dément être derrière la plume d''Anne Lalanne"
Marine Le Pen dément être derrière la plume d''Anne Lalanne" © MaxPPP

Le Monde et Libération révèlent ce vendredi que Marine Le Pen dispose d’un deuxième compte Twitter, depuis lequel la présidente du Front national twitte incognito une parole plutôt relâchée, entre coups de gueule, humour, et messages à demi-voilés à l’adresse de son entourage.

La présidente du Front national a eu beau démentir, un faisceau concordant d’indices semble conforter une présomption devenue, au fil des heures, une quasi-certitude. Ainsi, quand [marine le pen officiel], gazouille sagement (ou moins "politiquement") au nom de Marine Le Pen au vu et su de toute la twittosphère, commente à ses côtés Anne Lalanne, avatar numérique de l’électeur type du Front national, repérée ce vendredi par les rédactions du Monde et de Libération.

Ménager la chèvre, en chatouillant plus librement le chou

Depuis ce compte, sous le masque de @enimar68 ("enimar" est l’anagramme de "Marine", quand 68 est l’année de naissance de Marine Le Pen), l’eurodéputée parle d’elle à la troisième personne, vante sa politique, et s’adresse plus librement à ses alliés mais néanmoins ennemis. Dans le lot, Bruno Gollnisch, les journalistes de Radio Courtoisie, ceux de Minutes ("un torchon ", écrit "Anne Lalanne"), la presse en général. A ses yeux trouve grâce le média Fdesouche, qu’elle retwitte à l’envi…

Parmi les quelque 230 abonnés du compte, la plupart des cadres du parti, ainsi que les grands noms des constellations périphériques au Front national. Parmi elles, fait remarquer Dominique Albertini, journaliste à Libération, des anciens du Gud comme Axel Loustau et Frédéric Chatillon.

Un canal privilégié pour recadrer en interne

Le biais d’Anne Lalanne est aussi un moyen pour Marine Le Pen de recadrer à demi mot ses ouailles. Olivier Faye, journaliste au Monde, relève ainsi que lorsque Julien Rochedy, l’ancien directeur du Front national de la jeunesse, annonce en juin qu’il n’a pas repris sa carte du parti, puisqu’en désaccord avec la ligne du mouvement, « Anne Lalanne » « retweete » le message d’un de ses conseillers : "Julien Rochedy n’en finit plus d’attaquer le FN depuis que Marine Le Pen a refusé de l’intégrer à son cabinet. Ceci explique peut-être cela." Comme un canal privilégié pour recadrer en interne, en somme.

__

Marine Le Pen réfute être à la manœuvre derrière Anne Lalanne. Le quotidien Libération, lui, affirme que des "sources bien placées " confirment l’information…Anne Lalanne, elle, est ravie.

marine le pen twitter
marine le pen twitter © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.