Les personnalités du PS sont nombreuses à tergiverser entre soutenir le candidat socialiste Benoît Hamon et Emmanuel Macron. Jusque parmi les membres du gouvernement.

Si Emmanuel Macron reste aussi haut, un membre du gouvernement prévoit le ralliement d'une grande partie d'entre eux, plus probablement tout début avril.
Si Emmanuel Macron reste aussi haut, un membre du gouvernement prévoit le ralliement d'une grande partie d'entre eux, plus probablement tout début avril. © AFP / Thibault Camus / POOL (Illustration

Le ralliement de l'ex-maire de Paris au candidat d'En marche !, qui s'est déclaré mercredi matin sur France Inter , est un coup dur pour Benoît Hamon. Sans être massivement suivi au sein du Parti socialiste, Bertrand Delanoë a une expérience, et il reste une voix qui compte.

► LIRE AUSSI | Bertrand Delanoë : "Emmanuel Macron, je l'aiderai"

Pour Benoît Hamon, cette nouvelle défection est pourtant un coup dur. Delanoë, qui avait été littéralement écrasé par Martine Aubry et Ségolène Royal lors du congrès socialiste 2008, a tenu des propos extrêmement virulents à l'encontre du candidat socialiste : il juge carrément son projet "dangereux".

Le gouvernement entre deux chaises

De son côté, Benoît Hamon, confiait, il y a quelques jours, qu'il avait l'impression que ce qu'il endurait était plus dur que ce qu'avait vécu Ségolène Royal en 2007.

Une hésitation palpable jusque dans le gouvernement : si ses anciens collègues Axelle Lemaire et Mathias Fekl l'ont rejoint sans peine, Benoît Hamon ignore s'il peut compter sur le soutien des autres ministres et secrétaires d'État. La majorité a aujourd'hui du mal à se positionner et attend de voir, scrutant de près les sondages. Si Emmanuel Macron reste aussi haut, un membre du gouvernement prévoit le ralliement d'une grande partie d'entre eux, plus probablement tout début avril.

Qui soutient Emmanuel Macron ?

Ni de droite, ni de gauche comme Emmanuel Macron aime à le rappeler, le candidat d'En Marche ! s'entoure d'une garde rapprochée issue davantage des milieux intellectuels et du secteur privé que de la politique. De fait, il s'attire les soutiens de plusieurs élus socialistes ou LR, mais aussi des écologistes, souvent détachés d'Europe-Écologie - les Verts, ainsi que des centristes ou anciens centristes.

Les élus ralliés à Emmanuel Macron (liste établie le 2 mars 2017)
Les élus ralliés à Emmanuel Macron (liste établie le 2 mars 2017) © Visactu
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.