Le commpte à rebours commence pour Serge Atlaoui
Le commpte à rebours commence pour Serge Atlaoui © REUTERS/Beawiharta

Malgré les demandes, les menaces, les suppliques de la France, les autorités indonésiennes ont annoncé jeudi soir que l’ordre a été donné l'ordre de préparer les exécutions de dix condamnés à mort pour trafic de drogue, dont le Français Serge Atlaoui.

Le porte-parole du bureau du procureur général, Tony Spontana, a précisé que les condamnations seront notifiées 72 heures avant aux condamnés qui seront fusillés. Les dix hommes, originaires d'Australie, France, Brésil, Philippines, Nigeria, Ghana et Indonésie, seront alignés ensemble devant un peloton d'exécution.

Serge Atlaoui, incarcéré depuis dix ans en Indonésie, affirme qu'il n'a fait qu'installer des machines industrielles dans ce qu'il croyait être une usine d'acrylique, et qui abritait en réalité une fabrique clandestine d'ecstasy.

Paris parle dans le vide

Paris ne cesse de hausser le ton depuis le rejet du dernier recours du Français mardi par la Cour suprême d'Indonésie pour tenter de le sauver.

Mercredi, au cours d'une conférence de presse à l'Elysée, François Hollande a rappelé qu'il avait déjà œuvre auprès des autorités indonésiennes pour que la grâce puisse être accordée et que la peine ne soit pas exécutée. Le Président a également lancé un nouvel appel à l'Indonésie :

Encore aujourd'hui je lance un appel pour qu'il n'y ait pas cette exécution qui serait dommageable pour l'Indonésie, dommageable pour les relations que nous voulons avoir avec elle, dommageable pour l'esprit qui doit être le nôtre: la justice doit rester à la justice mais la peine de mort ne doit plus être prononcée dans aucun pays du monde.

Soutien à la famille et demande de clémence à l’Indonésie de la part de Manuel Valls et Laurent Fabius qui a adressé un courrier jeudi à son homologue indonésienne :

Serge Atlaoui n'a pas bénéficié du plein exercice de ses droits [...] du fait de graves dysfonctionnements de la justice indonésienne. Il a été victime d'un traitement expéditif [...] et a été condamné à mort par une décision qui comporte des affirmations erronées.

La ministre indonésienne des Affaires étrangères a indiqué qu'elle communiquerait dans la soirée par téléphone avec Laurent Fabius, officiellement pour lui expliquer le fonctionnement de la justice de son pays et de la situation créer par le trafic de drogue.

Laurent Fabius a convoqué mercredi, pour la troisième fois, l'ambassadeur d'Indonésie pour évoquer cette affaire.

Atlaoui : son ultime recours rejeté
Atlaoui : son ultime recours rejeté © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.