Les propos du leader de la France insoumise, appelant ses adhérents à "discréditer" et "pourrir les journalistes" de Radio France ont conduit la direction à déposer plainte.

Radio France a porté plainte contre Jean-Luc Mélenchon après ses propos sur les journalistes de la Maison
Radio France a porté plainte contre Jean-Luc Mélenchon après ses propos sur les journalistes de la Maison © Valeria Emanuele

"On ne peut pas laisser passer de telles insultes à l'endroit des journalistes de la maison de la Radio et de Radio France" avait affirmé dès samedi Guy Lagache, le directeur délégué aux antennes et à la stratégie éditoriale de Radio France, après les propos de de Jean-Luc Mélenchon.

Le député de Marseille qui n'a pas "apprécié" l'enquête de la cellule investigation de Radio France sur ses comptes de campagne, avait tenu a le faire savoir via un Facebook live, vendredi à la mi-journée : "Ils ont l'air de ce qu'ils sont, c’est-à-dire d'abrutis. Je demande à ceux qui nous suivent de relayer nos arguments, de montrer pourquoi France Info ment et de discréditer les journalistes qui s'y trouvent"." Relayez, relayez sans arrêt. Pourrissez-les partout où vous pouvez. Parce qu'il faut qu'on obtienne au moins un résultat […] il faut qu'à la fin il y ait des milliers de gens qui se disent 'Les journalistes de France Info sont des menteurs, des tricheurs'."

Un appel à la haine

Des propos jugés irresponsables par la SDJ de Radio France qui a rapidement interpellé Jean-Luc Mélenchon sur les conséquences que pourraient avoir des propos aussi violents : "Si demain un ou une journaliste de Radio France se faisait physiquement agresser par une personne habitée d’une 'haine juste et saine' et qui aurait mal interprété votre appel à 'pourrir' des 'abrutis', quelle serait alors votre réaction ?"

"Les mots ont un sens et parfois on ne mesure pas les conséquences"

C'est cette même crainte, et la volonté de défendre la qualité et l’honnêteté de l’enquête de la cellule investigation, qui a conduit la direction de Radio France à porter plainte.

Guy Lagache explique : "Les propos qui ont été tenus par Jean-Luc Mélenchon sont inacceptables, on ne peut pas laisser passer ça. On ne peut pas transiger avec l'intégrité des journalistes de la Maison. On ne peut pas transiger avec la crédibilité de l'information qui est un des piliers majeurs du service public et de Radio France. Et on ne peut pas non plus transiger avec la sécurité des journalistes. On ne peut pas dire n'importe quoi, les mots ont un sens et ça porte. Et parfois on ne mesure pas les conséquences qui peuvent être concrètes. Et en l'espèce, quand on appelle à 'pourrir les journalistes' il y a une question qui se pose : jusqu'où ça peut aller ? Donc non, on dit stop !"

40 sec

Guy Lagache explique les raisons pour lesquelles Radio France a décidé de porter plainte

Par Alexandra Ackoun

"Il n’est nullement question d’entrer dans le jeu de la surenchère"

Sibyle Veil, la PDG de Radio France a expliqué, dans un mail envoyé à tous les salariés, les raisons de sa décision de porter plainte : "Alors même que j’ai le souci constant de veiller au respect des convictions de chacun, collaborateurs de Radio France et auditeurs de nos chaînes, j’ai pris cette décision car l’enjeu est important : on ne transige pas avec la liberté éditoriale de nos rédactions, pas davantage qu’avec la crédibilité de leur travail et l’intégrité des personnes."

"Sans confiance des citoyens, nous ne pourrions plus jouer notre rôle d’information, affirme la PDG. Dénigrer, discréditer, jeter le doute sur le professionnalisme de nos journalistes n’est pas acceptable car cela porte atteinte à l’existence même de nos médias au sein de la démocratie."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.