La direction des Républicains a donné son feu vert à plusieurs investitures, dont celle de Patrick Balkany. Mis en examen 4 fois, ce dernier renonce à se présenter.

Balkany a été mis en examen 4 fois.
Balkany a été mis en examen 4 fois. © Maxppp / IP3 PRESS/MAXPPP

Le maire de Levallois-Perret, mis en examen quatre fois, a annoncé qu'il renonce à son investiture dans les Hauts-de-Seine au profit d'Agnès Pottier-Dumas, 31 ans, conseillère municipale à Levallois-Perret et membre du cabinet de Valérie Pécresse .

Cette décision a été prise après plusieurs jours de polémique autour de l'investiture de Patrick Balkany y compris au sein de son propre parti. "Il n'y a pas d'investitures qui ont été décidées", avait expliqué François Fillon …La commission d'investiture ne décide pas, elle propose des investitures qui seront ratifiées par un conseil national qui aura lieu après la primaire", a-t-il souligné, il y a quelques jours.

Les gens qui ne paient pas leurs impôts, qui ont des comptes à l'étranger qui ne sont pas déclarés ou ont des affaires dans tous les sens, ils ne devraient pas pouvoir accéder aux responsabilités.

"Si je gagne cette primaire, je regarderai ces investitures en fonction de l'efficacité électorale et en fonction de critères éthiques", a d’ores et déjà établi le député de Paris, avant d'ajouter : " Pour rétablir l'autorité de l'Etat, je pense que les dirigeants politiques doivent être irréprochables( …) Les gens qui ne paient pas leurs impôts, qui ont des comptes à l'étranger qui ne sont pas déclarés ou ont des affaires dans tous les sens, ils ne devraient pas pouvoir accéder aux responsabilités, sinon il n'est pas possible de rétablir l'autorité de l'Etat".

Sarkozy continue d’invoquer la présomption d'innocence

Patrick Balkany a été mis en examen pour fraude fiscale, blanchiment de fraude fiscale, corruption passive et déclaration mensongère de patrimoine. Malgré tout, cet ami proche de Nicolas Sarkozy, avait été investi à nouveau candidat LR dans les Hauts-de-Seine. Le nom de Patrick Balkany a également été cité dans le dossier des Panama pappers en avril dernier. Le cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, au cœur de cette affaire, a été utilisé pour domicilier dans des sociétés écrans offshore le riad que possèdent au Maroc de Patrick Balkany et de femme Isabelle. Pourtant, Nicolas Sarkozy, président de LR, continuait à invoquer la présomption d'innocence pour justifier cette investiture. Balkany renonce aux législatives mais il pourrait ne pas être le seul. Désormais d'autres "barons" de  droite  pourraient voir leurs investitures mises en péril.

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.